Jupiler Pro League – Patrick Decuyper n'a jamais douté concernant la licence de l'Antwerp

L’Antwerp a reçu la licence lui permettant d’évoluer en Jupiler Pro League la saison prochaine, ainsi en a décidé mercredi la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport (CBAS). Patrick Decuyper, homme fort du club, n’a jamais douté de l’issue favorable. « Notre dossier était en ordre, mais tant que la décision finale n’est pas tombée, tu restes dans l’incertitude », a réagi le CEO de l’Antwerp. « Maintenant, nous pouvons travailler à la construction du club. Nous avons perdu du temps, car nous avons travaillé dur sur ce dossier. Tu ne peux pas imaginer les dégâts que cela a causé au club. Tout était en attente. Maintenant, nous devons travailler sur les jeunes, les entraîneurs des jeunes, les sponsors ainsi que le staff et les joueurs du noyau A. Tout doit être prêt pour la saison prochaine. Ce soir, nous commencerons à travailler aux premiers dossiers. »
L’Antwerp est occupé avec la rénovation du stade. La Tribune 1 en particulier doit être rénovée. « Le dossier de licence a provoqué beaucoup de doutes chez les gens qui se sont engagés pour cette tribune. Nous avons déjà accompli de grands pas. La tribune ne sera probablement pas encore terminée pour le premier match de la saison prochaine, mais le permis de bâtir est prêt et tous les dossiers ont été fournis aux instances compétentes », a expliqué Decuyper, qui ne sait pas précisément quand commenceront les travaux.
Durant la procédure d’arbitrage, l’Antwerp devait également composer avec le facteur imprévisible Eddy Wauters. L’ancien président du Great Old réclame toujours environ 1,2 million d’euros de l’Antwerp et est intervenu dans la procédure d’arbitrage. « Avec cet homme, tu ne sais jamais. C’est vraiment scandaleux qu’il soit intervenu ici. Wauters voulait faire son spectacle ici », a déclaré Decuyper, qui a nié que l’Antwerp ait bloqué les sommes dues à Wauters. « Il veut nous embêter. L’huissier de justice a confisqué notre argent sur un compte, mais Wauters a refusé cet argent pour venir encore une fois nous mettre des bâtons dans les roues. Heureusement, le CBAS a vu dans son jeu et nous pouvons enfin regarder vers l’avenir. Eddy Wauters a déjà fait tant de dégâts à ce club. Espérons que c’est la dernière fois que nous devons avoir affaire à lui. »

Partager l'article

03 mai 2017 - 22h35