facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Jugé pour détournement, l'ex-patron du FMI Rodrigo Rato assure que tout était "légal"

L’ex-patron du Fonds monétaire international Rodrigo Rato, jugé mardi en Espagne pour détournement de fonds quand il était banquier, a présenté comme « parfaitement légal » le système des « cartes visas au noir » au coeur du procès. L’ex-ministre de l’Economie est jugé aux côtés de 64 autres anciens dirigeants et membres des conseils d’administration de la caisse d’épargne Caja Madrid puis de Bankia, accusés d’avoir réglé des dépenses personnelles à tout-va avec des cartes bancaires « occultes », sans rien justifier ni déclarer au fisc. Le procès concerne 12 millions d’euros dépensés entre 2003 et 2012. Les frais acquittés allaient du plein d’essence au séjour en hôtel cinq étoiles, en passant par des soirées en discothèque.

« Je soutiens qu’il s’agit de frais légaux et donc déductibles », a tranquillement déclaré devant les juges M. Rato, ancien président de Caja Madrid puis de Bankia, interrogé pour la première fois depuis le début du procès le 26 septembre. Selon l’acte d’accusation, il aurait maintenu en 2009 le « système corrompu » établi par l’ancien président de Caja Madrid (1996-2009), Miguel Blesa, puis l’aurait reproduit au sein de Bankia. Mais il a assuré n’avoir jamais eu « aucune raison de douter » de la légalité du système mis en place au sein de Caja Madrid, un simple complément de rémunération. « Que ce soit des cartes, des virements ou des chèques, en définitive, il s’agit d’un moyen de paiement », a-t-il dit. Concernant son passage au sein de Bankia, il a indiqué qu’il s’agissait de simples avances sur salaires.

Lui-même avait dépensé plus de 99.000 euros en deux ans avec les deux cartes dont il disposait. Le parquet anticorruption requiert à son encontre quatre ans et de demi d’emprisonnement, une amende de 108.000 euros et le paiement d’une indemnisation de 2,6 millions d’euros pour les dépenses réalisées sous sa présidence. M. Rato a notamment été le vice-président du gouvernement du conservateur José Maria Aznar de 1996 à 2004, avant de diriger le FMI jusqu’en 2007.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

7 décembre 2016 Les communications en vol de passagers espionnées par des services secrets

Plusieurs compagnies aériennes, dont Air France, ont été visées par un programme des services de sécurité américains et britanniques d’interception des communications des passagers à bord des avions commerciaux, selon des révélati lire plus

Belga

7 décembre 2016 Accusé de viol, Julian Assange publie ses réponses à la justice

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, accusé de viol en Suède, a publié mercredi les réponses qu’il a fournies à la justice lors de son interrogatoire à Londres, dans lesquelles il clame son innocence. « Je suis totalement innocent. J’ai déj lire plus

Belga

7 décembre 2016 Le CEO d'Axa s'excuse pour ses insultes aux syndicats

Le CEO de l’assureur AXA Jef Van In « souhaite présenter (ses) plus plates excuses pour les propos tenus lors du conseil d’entreprise » houleux qui s’est déroulé mardi. « Le choix de mes mots était inapproprié », a-t-il ajouté mercredi dans une réaction lire plus

Belga

7 décembre 2016 Le film "De premier" distribué en France, en Inde et en Chine

Le film « De Premier » du réalisateur belge Erik Van Looy sera distribué en France, en Chine, au Japon, dans les pays de l’ex-Yougoslavie et en Inde, annonce mercredi le Fonds Audiovisuel Flamand (VAF). Le long métrage avec Koen De Bouw est un succès puisqu’il a égal lire plus

Belga

7 décembre 2016 La Petite école, un grand projet pour l'intégration des enfants réfugiés

Le projet éducatif expérimental « La Petite école », qui accompagne des enfants réfugiés syriens non scolarisés en vue de les intégrer au système scolaire classique, était mis à l’honneur mercredi à l’occasion d’une visite au lire plus

Belga

7 décembre 2016 Donald Trump désigné "Personnalité de l'année" 2016 par Time magazine

Le magazine Time a désigné mercredi Donald Trump « Personnalité de l’année » 2016, après qu’il eut déjoué les pronostics en remportant l’élection présidentielle américaine. « C’est un très, très grand honneur », a r lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/