facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Journalistes malmenés à Kinshasa : une ONG demande une enquête

L’organisation congolaise de défense de la presse Journaliste en danger (JED) a demandé jeudi l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur les attaques dont ont été victimes selon elle plusieurs journalistes malmenés par les forces de l’ordre lundi à Kinshasa. Au total, huit journalistes ont subi ces violences, recense JED dans un communiqué. Outre l’envoyée spéciale permanente de la radio française RFI et le photographe de l’Agence France-Presse (AFP) détenus pendant plus de cinq heures par des policiers militaires, l’ONG donne les noms de deux journalistes congolais travaillant pour la télévision francophone TV5, d’un journaliste de Canal Congo Télévision, d’un confrère du quotidien « La Postérité » et de deux autres journalistes de télévision congolais.
Tous ont fait l’objet de violences ou se sont vu confisquer du matériel de travail, quand il ne se sont pas fait voler des effets personnels, écrit JED.
JED demande « instamment » au ministre de l’Intérieur congolais, Évariste Boshab, « d’ouvrir une enquête urgente pour identifier et sanctionner les responsables des exactions commises contre (ces) journalistes ».
L’organisation dénonce « vigoureusement cette vague de violence gratuite », en violation flagrante de la loi garantissant l’exercice de la liberté de la presse en RDC.
JED préconise également « une table ronde sur la sécurisation des journalistes en période de crise » afin que ces actes de violences contre les professionnels des médias ne puissent se reproduire, au moment où tout le monde redoute des turbulences politiques majeures en RDC ».
Les journalistes auxquels fait référence JED ont été arrêtés alors qu’ils couvraient les affrontements survenues lundi en marge d’une manifestation réclamant le départ du président congolais Joseph Kabila à la fin de son mandat en décembre. Tous ont été relâchés.
Interrogé jeudi en conférence de presse sur le cas de la journaliste de RFI et du photographe de l’AFP, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a déclaré qu’ils n’avaient pas été « interpellés », mais « raflés » dans le cadre d’une opération large de maintien de l’ordre.
Ils ont fini par être relâchés car il n’y avait « rien à (leur) reprocher », a ajouté M. Mende, souhaitant que pareil incident ne se reproduise plus.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

18 août 2017 Attentat à Barcelone – Liens présumés entre les individus abattus à Cambrils et l'attentat de Barcelone

La police régionale de la Catalogne a pour hypothèse que les cinq terroristes présumés abattus dans la nuit de jeudi à vendredi à Cambrils ont un lien avec l’attentat à Barcelone et l’explosion à Alcanar les heures précédentes. Le lire plus

Belga

18 août 2017 Seneffe: la victime repêchée dans le canal identifiée, le compagnon suspecté de meurtre

Le cadavre d’une inconnue a été repêché dans le canal à Seneffe, samedi dernier. Suite à un appel à témoins, la victime a pu être identifiée par les enquêteurs de la police judiciaire fédérale de Charleroi qui on lire plus

Belga

18 août 2017 Deux psychologues du programme de torture de la CIA évitent un procès

Deux psychologues qui ont aidé à concevoir le programme d’interrogatoire de la CIA après le 11-Septembre échapperont à leur procès grâce à un accord négocié à l’amiable hors du tribunal. Cet accord a été pass lire plus

Belga

18 août 2017 Attentat à Barcelone – Au moins 18 nationalités parmi la centaine de blessés

Les victimes de l’attentat djihadiste de Barcelone qui a fait jeudi 13 morts et une centaine de blessés sont au moins de 18 nationalités différentes, ont indiqué les services de protection civile. Les nationalités confirmées vers 01h00 locale vendredi (23h00 lire plus

Belga

18 août 2017 Attentat à Barcelone – Des terroristes présumés abattus par la police à Cambrils, au sud de Barcelone

La police catalane annonce avoir tué plusieurs suspects lors d’une opération de nuit vendredi à Cambrils, à une centaine de kilomètre au sud de Barcelone, alors que le suspect de l’attentat à la voiture-bélier sur les Ramblas de la capitale catalane e lire plus

Belga

18 août 2017 Attentat à Barcelone – Opération policière en cours à Cambrils, à une centaine de kilomètres de Barcelone

Une opération policière liée à un « possible attentat terroriste » est en cours à Cambrils, à une centaine de kilomètre au sud de Barcelone, indiquent les Mossos d’Esquadra, vers 01h30 vendredi matin. Les autorités invitent les résidents d lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/