Jonction Nord-Midi fermée à Bruxelles: plus de 200 personnes mobilisées jour et nuit

Plus de 200 personnes sont mobilisées jour et nuit durant ce week-end du 1er mai dans le cadre de la fermeture – la première en plus de trente ans – de la jonction ferroviaire Nord-Midi, l’axe le plus dense du réseau belge avec quelque 1.200 trains qui l’empruntent chaque jour. Les travaux d’Infrabel, réalisés 24h/24, consisteront à remplacer la signalisation électromécanique actuelle dite « tout-relais » par une technologie totalement informatisée. Il faut ainsi procéder au remplacement de 37 feux de signalisation et de la commande motorisée de 87 aiguillages situé entre la sortie de la gare du Midi et l’entrée du tunnel après la gare de Bruxelles-Chapelle. Deux locomotives effectueront ensuite des parcours tests sur 80 itinéraires afin de rétablir le trafic en toute sécurité pour les premiers trains de mardi matin.
Selon Infrabel, la modernisation de la signalisation aura pour avantage de proposer une sécurité accrue par le biais de la supervision informatique et une technologie plus fiable dans la mesure où les principaux systèmes seront dédoublés. En cas de panne, la cabine de signalisation pourra ainsi basculer vers le système de secours, ce qui diminuera la durée de la perturbation et donc les conséquences pour les voyageurs.
Ces travaux sont en outre un préalable à la mise en oeuvre de l’ETCS (European Train Control System), un système de sécurité haute technologie qui doit être opérationnel sur l’ensemble du réseau d’ici 2022.

Partager l'article

29 avril 2017 - 12h45