Sur BX1 TV Maintenant : "L’Interview"

JO-2024: "Le sport n'a rien à voir avec la politique", estime le patron de LA 2024

Le président de LA 2024, Casey Wasserman, a estimé jeudi que Los Angeles avait encore toutes ses chances d’organiser les jeux Olympiques 2024, malgré les mesures controversées prises par le président américain Donald Trump: « Le sport n’a rien à voir avec la politique », a-t-il insisté. « Le sport n’a rien à voir avec la politique, tout le monde est d’accord pour dire que le sport est la chose qui réunit tout le monde », a déclaré M. Wasserman en marge d’une cérémonie au Los Angeles Coliseum, le stade emblématique des JO-1984.
« Nous sommes impatients de montrer la diversité et l’unité de notre ville, la diversité et l’unité de notre pays, nous sommes impatients de montrer au monde l’esprit de notre ville durant les JO-2024 », a poursuivi ce proche d’Hillary Clinton.
Ses propos font écho à ceux du maire de la ville, Eric Garcetti, qui avait fustigé dimanche le décret migratoire du président américain Donald Trump.
« Los Angeles est une ville d’immigrants, je suis moi-même fils et petits-fils d’immigrants (…) Los Angeles est une ville de refuge, une ville qui offre des deuxièmes chances, une ville qui défend les droits de chacun », avait déclaré le maire démocrate de la métropole californienne.
Pour beaucoup d’observateurs, le décret Trump qui suspend depuis vendredi dernier l’entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays à majorité musulmane pendant au moins trois mois et des réfugiés pendant quatre mois, a porté un mauvais coup à la candidature américaine.
Los Angeles qui a déjà organisé les Jeux d’été en 1932 et 1984, est en concurrence avec Budapest et Paris. Le Comité international olympique (CIO) dévoilera le nom de la ville-hôte le 13 septembre prochain à Lima.
LA 2024 a fait parvenir « dès ce jeudi » au CIO son troisième et dernier dossier qui devait être déposé avant vendredi à Lausanne, a confirmé M. Wasserman.
« Notre candidature est unique, car nos sites de compétition existent déjà, ce ne sont pas des projets (…) l’expérience durant les Jeux sera unique, car on n’aura pas à se focaliser sur la préparation des sites, cela n’a jamais été fait avant », a rappelé le patron de LA 2024 qui aussi est à la tête d’un florissant groupe de marketing sportif.

Partager l'article

02 février 2017 - 10h05