JO 2016 – Un monument aux 11 athlètes israélien décédés à Munich inauguré au Village olympique

Un monument à la mémoire des 11 athlètes israéliens tués lors des Jeux Olympiques de Munich en 1972, a été inauguré mercredi dans le Village olympique de Rio par le président du CIO Thomas Bach. Le monument qui renferme une pierre du site antique d’Olympie, berceau des Jeux en Grèce, est dédié à la mémoire des victimes de l’attaque perpétrée par le groupe palestinien Septembre noir en 1972 à Munich contre le pavillon israélien.
En présence d’athlètes israéliens mais aussi allemands, le président Bach, lui-même champion olympique d’escrime en 1976 à Montréal avec l’équipe de RFA de fleuret, a ainsi énuméré les noms des 11 otages israéliens tués en 1972, avant d’observer une minute de silence. « Les jeux Olympiques ont toujours été une affirmation de la vie. Que cette commémoration soit une affirmation de leurs vies », a déclaré M. Bach en présence de deux veuves des victimes de Munich.
« C’est un moment incroyablement important, a témoigné Ankie Spitzen, veuve de l’ancien coach de l’équipe israélienne à Munich. Nous avons attendu 44 ans pour ce moment. Nous nous sommes battus pour leur mémoire et la reconnaissance que nos êtres chers brutalement tués à Munich appartiennent vraiment à la famille olympique ».
« Le président Bach a prononcé leurs noms et observé cette minute de silence, je ne peux pas décrire mon émotion », a-t-elle ajouté. « C’est un moment historique pour lequel je remercie le président Bach », a ajouté Ilana Morano, veuve de l’haltérophile Yossef Moreno, l’un des premiers otages tués.
M. Bach a aussi prononcé le nom de Nodar Kumaritashvili, lugeur géorgien mort accidentellement pendant les épreuves lors des JO d’hiver de Vancouver en 2010.

Partager l'article

04 août 2016 - 01h50