JO 2016 – "Un manque d'entraînement correct", explique Kevin Borlée éliminé en séries du 400m

Il n’y a pas eu de miracle pour Kevin Borlée, vendredi soir en séries du 400 m des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Blessé depuis plus d’un mois au tendon d’Achille droit (inflammation de la gaine qui l’entoure), il s’est aligné à court d’entraînement et a terminé 5e de la première série en 45.90 secondes. Il lui fallait se classer parmi les trois premiers de sa course, ou réussir un des trois meilleurs chronos des non-qualifiés directs parmi les sept séries pour rejoindre les demi-finales de samedi. « Le problème c’est le manque d’entraînement correct depuis les championnats d’Europe d’Amsterdam » a-t-il d’emblée expliqué. « J’ai réussi à faire abstraction de la douleur. Je pars, je pense que je suis bien mais quand je suis arrivé aux 300 mètres (en 6e position), je n’avais plus de jambes », a reconnu Kevin qui avait pris la 5e place de la finale aux Jeux de Londres en 2012 et signé le 9e temps en demi-finales de ceux de Pékin en 2008, lors de ses deux premières participations aux Jeux Olympiques.
« C’est frustrant. Toute ma préparation s’était bien déroulée pour commencer la saison. En juin, j’ai commencé à avoir mal au tendon. On a encore su faire un mois correct et après cela on dû aviser. Et voilà. »
Concernant le relais 4X400m, qui est l’objectif prioritaire du clan Borlée à Rio, Kevin, très marqué par cette élimination dès les séries, est resté très évasif. « On va voir comment le tendon va réagir. On verra bien. »

Partager l'article

13 août 2016 - 03h40