JO 2016 – Thomas Van der Plaetsen, champion d'Europe du décathlon, prêt à en découdre à Rio

Sacré champion d’Europe à Amsterdam le mois dernier pour son premier décathlon complet de l’année qui lui a valu d’ailleurs de prendre l’avion pour Rio, Thomas Van der Plaetsen est prêt à en découdre mercredi et jeudi aux jeux Olympiques. Le Gantois, 25 ans, espère pouvoir battre son record personnel, mais ne veut rien pronostiquer en terme de place au classement général final. Thomas Van der Plaetsen avait été sensationnel à Amsterdam à l’Euro approchant avec 8.218 points, et un titre européen à la clé, son record personnel (8.255 pts, réussi à Moscou en 2013 lors des Mondiaux où il avait terminé 15e) qu’il espère battre à Rio.
« J’ai pu récupérer un peu de fraîcheur ces dernières semaines pour reprendre des forces. La forme est revenue et je suis prêt à en découdre », a expliqué Thomas Van der Plaetsen lundi au Village olympique qu’il a rejoint sans passer par la case Uberlandia contrairement à bons nombres d’athlètes belges.
« Je me sens plus fort qu’à l’Euro où l’objectif était de me qualifier pour Rio. Mon pic de forme, c’est maintenant. J’aimerais réussir 8.300 points, voire 8.400, ça, ce serait beau. Pour ce qui est de la place, c’est difficile à dire. Tu peux être 5e, 6e ou 12e pour le même prix. Le niveau est très élevé et la concurrence énorme et il faut tenir compte de la pression et des circonstances des JO. »
Thomas Van der Plaetsen a engrangé qui plus est un maximum de confiance à l’Euro d’Amsterdam. « Cela voulait dire que je peux à nouveau prester à mon meilleure niveau (après avoir vaincu un cancer il y a deux ans, ndlr). C’est le plus important. Mais cette médaille ne veut pas dire grand-chose sur le plan sportif. C’est un tout autre championnat ici », même si l’or décroché à l’heptathlon par Nafissatou Thiam pourrait lui donner des idées.
« C’est une prestation complètement folle », s’est réjouit Thomas Van der Plaetsen. « C’est source de motivation et d’inspiration pour moi aussi. Cela montre que tout est toujours possible. Mais je suis réaliste, je ne rêve pas de médaille. Je n’ai pas encore le niveau pour cela, mais j’y travaille. »

Partager l'article

15 août 2016 - 18h35