JO 2016 – Tentative de piratage des sites internets de l'AMA et du TAS

L’agence mondiale antidopage (AMA) et le tribunal arbitral du sport (TAS) affirment avoir été les cibles de pirates informatiques qui ont cherché à obtenir les accès aux bases de données des tests des athlètes, rapporte samedi Associated Press. Le site internet du tribunal arbitral du sport était indisponible dans la nuit de jeudi à vendredi, a constaté Belga. L’AMA a affirmé avoir appris « cette semaine », durant les Jeux Olympiques, que son système avait été visé, bien qu’il ne soit pas encore clair quand les attaques ont eu lieu.
L’agence a été informée via une vidéo de revendication sur YouTube, selon la coordinatrice de la communication de l’agence, Maggie Durand, citée par AP. Elle a assuré qu’une enquête avait « rapidement permis de déterminer que le site internet n’avait pas été compromis », mais que l’agence surveillait toujours la situation.
Toujours selon elle, la base de données sur les résultats de dopage « n’a pas été compromise » non plus. Toutefois, les pirates ont eu recours à la technique du hameçonnage (phishing) en envoyant des emails aux utilisateurs du système imitant des communications officielles leur demandent leurs codes d’accès.
L’agence n’a pas répondu aux demandes de commentaires sur le nombre d’utilisateurs visés pas ces courriers, si des athlètes avaient été visés et sur la stratégie à adopter en cas de fuite des accès. Tous les utilisateurs de la base de données ont été avertis des tentatives de phishing, et un avertissement sur le site internet a été posté.
Le site internet du tribunal arbitral du sport était indisponible dans la nuit de jeudi à vendredi, a constaté Belga.

Partager l'article

12 août 2016 - 03h55