JO 2016 – Pieter-Jan Hannes espère que "tout ira en sa faveur", pour arriver en finale du 1.500 m

Pieter-Jan Hannes n’a pas été en mesure de se préparer de manière optimale aux Jeux olympiques de Rio, à cause de blessures. Pourtant, c’est avec ambition qu’il s’alignera mardi pour les séries du 1.500 mètres.
« Ca a été une période difficile avec des blessures à répétition au printemps. Mais j’ai continué à m’entraîner, souvent avec des exercices alternatifs et le mois dernier, lors de la Nuit de l’athlétisme, j’ai réalisé que j’étais proche de mon ancien niveau. J’ai par la suite continué à travailler durant un mois pour atteindre mon objectif. J’ai utilisé ce temps à bon escient et j’espère désormais pouvoir le prouver », a expliqué dimanche l’athlète de 23 ans.
En août dernier, lors des championnats du monde d’athlétisme à Pékin, l’Anversois avait échoué en demi-finales. « J’en ai conclu que tu peux avoir pas mal de poisse lors du tirage au sort », a-t-il plaisanté. « Les séries sont habituellement réparties de manière uniforme. Après, ça dépend des prestations dans les séries. A l’époque, je me suis retrouvé en demi-finale avec tous les favoris. Ce fut une expérience douloureuse car j’ai raté la finale pour 10 centièmes de seconde. D’un autre côté, j’ai appris à jouer le jeu et à trouver ma place. J’ai eu la confirmation que j’avais pu tirer les bonnes leçons des fautes que j’avais commises les années précédentes, comme lors des championnats d’Europe d’athlétisme à Zurich en 2014, lors desquels j’ai été éliminé alors que sur papier, je faisais partie des 3 meilleurs. »
Hannes n’a pas pour autant élaboré de plan d’attaque pour ses séries. « Tout peut arriver. Il y a tant de scénarii possibles. Dès que je connaitrai la liste des départs, je pourrai évaluer s’il s’agit d’une course rapide ou plutôt tactique. Je suis préparé pour les deux cas de figure. »
D’après Hannes, une place en finale est plus que possible « si tout joue en ma faveur ». « Mais ça ne va pas de soi. Quoi qu’il en soit, il y a toujours trois Africains, trois Arabes et trois Américains dans la finale. Ca ne laisse donc pas beaucoup de place pour les Européens. Mais si je cours à mon meilleur niveau et que tout joue en ma faveur, alors je dois atteindre la finale. »
A l’instar de nombreux autres athlètes belges, Pieter-Jan Hannes était très impressionné par la médaille d’or décrochée samedi soir par Nafi Thiam. « Pendant qu’Usain Bolt franchissait la ligne des 200 mètres en moins de 19 secondes, Nafi réalisait LA prestation des Jeux », indique Hannes. « Je ne sais pas si les gens se rendent compte de l’exploit de Nafi. Jessica Ennis, qui est une légende absolue en heptathlon et la meilleure de tous les temps, a réalisé lors des Jeux sa deuxième meilleure prestation. Nafi n’a en plus que 21 ans. C’est incroyable. C’est comme si moi, en tant qu’Européen blanc, je courais en 3:28. Ce faisant, je pulvériserais le record de Sebastian Coe, et je serais 8 secondes plus rapide qu’Ivo Van Damme. La prestation de Nafi est aussi exceptionnelle que ça! ».

Partager l'article

14 août 2016 - 19h30