JO 2016 – Nicola Philippaerts serait plus que comblé s'il égalait la performance de son papa

Son père Ludo a disputé à quatre reprises les Jeux Olympiques, remporté deux « médailles en chocolat » aux Jeux Olympiques en 2000 et 2004 (manière ironique de désigner la 4e place, la pire aux JO) en équitation dans l’épreuve de jumping. Nicola Philippaerts serait « plus que content si je pouvais réaliser une tel résultat à Rio », a confié le jeune cavalier limbourgeois de 23 ans. « Je pense que Zilverstar (son étalon gris de 12 ans depuis un an et demi) est un des meilleurs chevaux en Belgique ces derniers mois », a ajouté Nicola pour expliquer sa sélection en saut d’obstacles.
« J’espère que nous pourrons atteindre la finale. Et là tout est possible, on repart à zéro (les 35 meilleurs à l’issue des trois tours de qualification, pour un premier parcours puis les 20 meilleurs pour un ultime parcours). »
La concurrence va être redoutable dimanche pour Philippaerts un des deux représentants belges avec Jérôme Guéry.
« L’Allemagne présente quatre très bons cavaliers et la France aussi (Simon Delestre a déclaré forfait, ils ne devraient plus être que trois). Il faut être dans un bon jour en finale. »
« J’ai un excellent souvenir des Jeux Olympiques de la Jeunesse (il avait gagné l’épreuve par équipes). Mais là ce sont ceux avec les grands. J’ai discuté des Jeux avec mon père, qui vient d’arriver à Rio. Ils restent les plus beaux championnats pour un sportif. C’est vraiment dommage qu’Olivier (son frère jumeau) ne soir pas qualifié. Peut-être si nous avions eu une équipe. Mais le choix a été difficile pour le sélectionneur. Il n’y avait que deux places. »
Nicola aura l’avantage de pouvoir compter sur son père comme coach personnel à Rio. « C’est très certainement un gros avantage. » Notamment lors de la reconnaissance des parcours.

Partager l'article

12 août 2016 - 00h10