JO 2016 – Neuf athlètes australiens écopent d'une amende pour avoir manipulé des accréditations

Neuf athlètes australiens présents aux Jeux Olympiques de Rio vont devoir s’acquitter d’une amende de 10.000 reais (plus de 2.700 euros environ) chacun pour des modifications d’accréditations, utilisées pour assister à la demi-finale de l’équipe australienne masculine de basket vendredi soir. Les cyclistes Ashlee Ankudinoff et Melissa Hoskins, le joueur de rugby Ed Jenkins, les archers Alec Potts et Ryan Tyack, le hockeyeur Simon Orchard, et les rameuses Olympia Aldersey, Fiona Albert et Lucy Stephan sont concernés. Ils ont assisté vendredi au match de demi-finale du tournoi olympique de basket, perdu par l’Australie face à la Serbie.
Selon les médias australiens, les accréditations manipulées leur ont permis de s’asseoir à de meilleures places pour assister au match et encourager leurs couleurs.
Le comité olympique australien, l’AOC, a indiqué avoir entamé une enquête interne pour déterminer qui est « responsable du non-respect des règles d’accréditation ». La cheffe de mission, Kitty Chiller, indiquant directement que les athlètes n’étaient pas fautifs.
« Malheureusement, c’est une pratique devenue traditionnelle, pas seulement en Australie mais également dans d’autres pays, dans de nombreux JO, d’appliquer un sticker sur son accréditation, avec un autre code d’accès à un site de compétition », a-t-elle précisé, s’adressant à des journalistes, samedi.
« Nous allons continuer à enquêter, et nous saurons alors comment les athlètes se sont retrouvés à un endroit avec des accréditations renseignant un code d’accès différent du leur ».
Les autorités brésiliennes pouvaient reprocher aux neuf sportifs une falsification de document, un acte punissable d’un à 5 ans de prison, selon la loi. Mais une brève audition durant la nuit a débouché sur la décision de leur infliger une amende, après que la délégation australienne avait expliqué que les athlètes ne souhaitaient pas porter préjudice à quiconque mais étaient là pour encourager leurs camarades. La délégation paiera d’ailleurs les amendes.

Partager l'article

20 août 2016 - 20h15