JO 2016 – "Nafi a encore un potentiel très important", estime son coach Roger Lespagnard

Entraîneur depuis 43 ans, dont 8 ans avec Nafissatou Thiam, Roger Lespagnard, ancien décathlonien et Olympien lui-même à trois reprises, était un coach heureux au soir du triomphe olympique de sa jeune protégée. « Je suis très heureux. Elle a su résister à tous les aléas de l’épreuve olympique ce qui n’est pas simple. Nafi, qui n’a pas 22 ans, a encore un potentiel très important. Elle sait écouter et tout de suite appliquer les consignes. » « C’est important pour l’athlétisme belge qu’une fille dans les épreuves multiples soit championne Olympique, c’est la première fois », dit Roger Lespagnard.
« Je savais que l’on pouvait faire de bonnes choses, mais on n’a jamais parlé de médaille entre nous », a analysé le technicien liégeois. « Elle n’avait plus rien fait au poids et au javelot depuis deux mois (en raison de sa blessure au coude). Comme on avait bien travaillé l’hiver, c’est ce qui lui a permis de garder une bonne condition. »
« Ce ne fut pas facile depuis le matin (samedi). La longueur ce ne fut pas facile (elle a mordu le premier essai), elle a bien passé le cap du javelot avec un record de 53m13, et heureusement car c’est ce qui a déclenché notre compte pour le 800 m. Elle bat son record en 2:16 et quelques. Elle ne pouvait pas faire 9 secondes de plus (qu’Ennis-Hill) pour ne pas être battue. Elle a très bien géré sa course », ajoute Lespagnard. « Une année parfaite, elle a bien travaillé. Elle a aussi bien étudié et a réussi à l’université. »
« J’espère qu’elle va faire le saut en hauteur (qualifications jeudi, finale samedi au lendemain de l’anniversaire de Nafi). Elle peut faire quelque chose de bien. Elle serait deux fois championne olympique, ce serait pas mal », a encore souri Roger Lespagnard, un coach comblé par sa jeune prodige. « Là, je suis parti pour 50 ans. »

Partager l'article

14 août 2016 - 09h00