JO 2016 – Ludwig Willems est un coach satisfait après la course des dames

Au lendemain du triomphe de Greg Van Avermaet chez les hommes, c’était au tour des cyclistes féminines de prendre part à la course sur route. « Les filles ont fait de leur mieux, je ne pouvais en attendre plus d’elles sur ce circuit difficile », a déclaré le sélectionneur Ludwig Willems.
Anisha Vekemans, Lotte Kopecky et Ann-Sophie Duyck savaient d’avance que le parcours n’allait pas être une sinécure. Vekemans est arrivée 29e, à 6:36 de la médaillée d’or, la Néerlandaise Anna Van der Breggen. Lotte Kopecky a terminé 45e, Ann-Sophie Duyck a elle abandonné.
Lotte Kopecky a attaqué très tôt, et a roulé en tête pendant près de 50 km. « Je lui avais conseillé d’attaquer avec un petit groupe », explique le coach. « Mais bon, on peut mettre ça sur le compte de sa jeunesse. Lotte n’allait pas non plus attendre si personne ne la suivait. »
Anisha Vekemans s’est accrochée à une attaque jugée très prometteuse par le coach. « Elle était dans un groupe de sept, avec des pointures, dont Vos. L’Allemagne et l’Italie étaient aussi représentées, mais pas les Etats-Unis qui comptaient pourtant deux favorites. Les choses auraient peut-être été différentes si cela avait été le cas. Mais ce qu’a fait Anisha est très bien. »
Ann-Sophie Duyck a abandonné. « Compte tenu du temps qu’elle avait fait aux essais mercredi, où elle avait fait un très bon résultat, ça ne valait pas la peine qu’elle roule jusqu’à la fin (aujourd’hui). »
Pour le sélectionneur, la course est un succès. « Les filles ont pu se faire remarquer, et c’était l’objectif. Les Jeux olympiques sont l’unique occasion pour les cyclistes féminines d’avoir de l’attention. »

Partager l'article

08 août 2016 - 01h35