JO 2016 – La Nouvelle-Zélande, prochain adversaire des Belges, "spécial" pour Shane McLeod

Premiers de la poule A avec 12 points sur 12 suite à leur victoire 3 à 1 contre l’Espagne jeudi à Rio, les hockeyeurs belges vont désormais pouvoir tourner avant leur quart de finale, le match-clé de ce tournoi olympique, qui se disputera dimanche. Avant cela, il leur restera un dernier devoir, vendredi à 18h00 à Rio (23h00 en Belgique) contre la Nouvelle-Zélande. Ce match sera particulier pour leur coach, Shane McLeod. Le sélectionneur des Red Lions, 46 ans, est en effet lui-même néo-zélandais. Né à Hamilton, dans l’île du nord du pays, il a même coaché les Black Sticks, l’équipe nationale messieurs, aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008 et de Londres en 2012.
« C’est évidemment spécial. Ce n’est pas facile de jouer contre son pays natal, un pays où j’ai grandi et dans lequel j’ai investi énormément de temps dans les programmes de développement du hockey. Je ne sais d’ailleurs pas comment je vais me sentir. Je suis en tout cas heureux que nous soyons premiers de notre poule et déjà qualifiés pour les quarts de finale. Les Néo-Zélandais, en revanche, ont besoin d’une victoire à tout prix pour espérer passer. Ils seront certainement très déterminés. Ils ont également bénéficié d’un jour de repos, là où nous avons joué. Nous allons essayer de gagner, mais ce ne sera pas facile. Ils ont été très malchanceux contre l’Espagne et vendront chèrement leur peau ».
Les Belges devront ensuite attendre le résultat du match entre l’Argentine et l’Irlande pour connaître leur adversaire en quart de finale. L’Argentine peut se contenter d’un partage. L’Irlande, elle, doit gagner.
« Nous connaissons bien les Argentins. Il n’y aura pas de match facile en quart de finale. Ce sera do or die, la mort subite. Mais nous jouons bien pour l’instant. Je suis très content ».

Partager l'article

12 août 2016 - 00h15