JO 2016 – François Heersbrandt veut faire mieux qu'à Londres et rejoindre les demi-finales

« Je reste un papillonneur avant tout. S’il y avait eu un 50 pap aux Jeux, je l’aurais fait », François Heersbrandt, désormais engagé sur 50m libre, ne regrette pourtant pas son changement de nage. « J’adore ce supplément d’adrénaline qu’offre le 50 libre. On n’a pas le droit à l’erreur. Et avec ma blessure, je n’aurais de toute façon pas pu faire le 100 m papillon. Au niveau de l’ondulation il y a une énorme pression au niveau des genoux. » Perturbé par une lancinante blessure au genou (un morceau de cartilage flottant), le Bruxellois de 26 ans, reconnaît qu’il n’a pas encore retrouvé tout son potentiel. « Je ne suis pas à 100% au niveau des jambes, pas tant au niveau de la puissance mais plutôt au niveau du contrôle. En revanche, j’ai énormément progressé dans le haut du corps. Je suis donc relativement serein. Je sais que le tracas est contre-performant. J’espère passer en demies et là on lache tout (il avait terminé 16e à Londres en 2012). »
« Ici, à Rio, je ne change pas trop mes habitudes. Je nagerai les séries vers 13h00 et les demi-finales sont programmées vers 22h15. A chaque fois la première course. Je suis celui qui sera le moins touché dans la délégation belge par le programme. J’ai déjà nagé à des horaires tardifs. Cela ne me pose aucun problème. » j’adapte un peu ma journée. Je me lève à 9h30-10h00, plutôt que 7h30. Je n’ai pas ressenti une grande différence. »
« On la chance d’être dans un sport où il n’y a pas de un contre un. C’est un défi contre soi-même d’abord, contre son meilleur chrono et quand cela arrive on est bien classé. »
« Si tout se passe bien, je devrai être aux alentours de 22.10 (son record est de 22:17), ça c’est mon objectif. A partir de là, je ne peux pas ne pas être satisfait même si je fais 17e. A priori, je pense et j’espère être en demies avec ce chrono. »
« L’ambiance des Jeux est sympa mais le jour de la course, ce sera une course comme les autres. Avec les championnats du monde et d’Europe on a l’habitude. »

Partager l'article

04 août 2016 - 23h40