JO 2016 – Dopage: les huit haltérophiles russes privés de Jeux de Rio, Tom Goegebuer repêché

La Fédération internationale d’haltérophilie (IWF) a annoncé vendredi l’exclusion de l’ensemble des haltérophiles russes des jeux Olympiques de Rio, ce qui permet au Belge Tom Goegebuer d’être repêché. « L’intégrité de l’haltérophilie a été fortement atteinte à plusieurs reprises et à différents niveaux par les Russes, en conséquence, une sanction appropriée a été appliquée pour préserver le statut de ce sport », a déclaré la Fédération internationale sur son site internet.
La Fédération internationale a décidé d’appliquer une sanction exemplaire car, si « des comportements liés au dopage ou à la violation des règles antidopage entachent la réputation de l’haltérophilie, le comité exécutif de l’IWF peut prendre les mesures qu’il estime adaptées pour protéger la réputation et l’intégrité du sport ».
Les places libérées par la Russie ont été attribuées à l’Albanie, la Géorgie et la Macédoine chez les dames, et à la Belgique, la Croatie, la Serbie, la Mongolie et le Salvador chez les messieurs.
Par conséquent, Tom Goegebuer, qui était réserviste, pourra disputer les Jeux de Rio. L’haltérophile belge de 41 ans continuait de s’entraîner dans l’espoir d’un repêchage pour le Brésil. « Ne jamais abandonner. Je continue de m’entraîner tant qu’il y a une infime chance d’alller à Rio », déclarait-il mercredi sur sa page Facebook.
Tom Goegebuer a disputé les Jeux de Pékin et de Londres, en catégorie -56 kg. Il s’était classé 13e de JO 2008 et 12e des JO 2012. Le Limbourgeois a été champion d’Europe en 2013. Il a aussi décroché l’argent de l’Euro 2008 et le bronze de l’Euro en 2012 et 2013. Il s’est classé 6e de l’Euro 2016.

Partager l'article

29 juillet 2016 - 20h55