facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

JO 2016 – Dirk Van Tichelt a toujours bien réussi à Rio

Il a sans doute ses meilleures années derrière lui mais le judoka Dirk Van Tichelt (-73 kg) garde sourire et confiance au moment d’aborder les Jeux de Rio. Il est vrai qu’il conserve d’excellents souvenirs de la cité carioca. « J’y ai gagné un Grand Chelem, j’y ai pris une 3e place en Grand Chelem, une 3e au Mondial et aussi une 7e lors de mon premier Mondial. Je m’y sens bien. L’ambiance relax permet d’épargner de l’énergie avant la compétition. Si on est trop stressé avant, on n’arrive pas assez frais le jour J sur le tatami », précise-t-il.
« Dans un bon jour, si cela tourne bien, je peux me battre pour une médaille », ajoute-t-il.
Ils n’ont pas été nombreux les bons jours en 2016. Par la faute de blessures, de quelques décisions arbitrales et d’une concurrence nombreuse dans la catégorie des -73 kg. « La concurrence est de plus en plus forte, plus professionnelle. Des nations comme le Kazakhstan, l’Ouzbékistan sont désormais bien présentes. C’est plus difficile », reconnaît celui qui n’est plus que 18e mondial dans sa catégorie et ne sera donc pas tête de série (Top 8).
Van Tichelt compte bien profiter de son expérience olympique acquise à Pékin et Londres. « Je ne suis plus impressionné par l’événement. L’attention des médias, c’est bien pour le judo. A l’Euro ou au Mondial, on en voit très peu. C’est seulement tous les quatre ans que nous sommes l’objet d’autant d’attention. Cela amène plus de stress. Mais il faut le prendre comme n’importe quel autre tournoi. »
Par superstition, Van Tichelt ne veut pas connaître son tirage. Il débutera par un adversaire à sa portée, le Qatari Morad Zemouri (IJF 94), avant sans doute de défier le numéro 1 mondial, le Sud Coréen Changrim An.
Quel que soit son résultat, Van Tichelt ne compte pas raccrocher après Rio. « Je ne pense pas arrêter. Ce sera difficile de quitter le judo. Je ne veux pas arrêter trop tôt et le regretter. Mon corps me dira quand arrêter. Je verrai année après année si cela marche. Tant que je resterai au haut niveau, que je ne perdrai pas tout le temps, ce n’est jamais agréable de perdre, et que je n’aurai pas de grave blessure (il n’a jamais été opéré), pourquoi arrêter. »

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 juillet 2017 Afghanistan: les talibans ont attaqué un hôpital, 35 morts

Les talibans ont attaqué dimanche un hôpital dans un district reculé de la province de Ghor, au centre de l’Aghanistan, tuant 35 personnes, a annoncé lundi le porte-parole de la présidence. « Il s’agit d’une crime contre l’humanité », a déclaré de lire plus

Belga

24 juillet 2017 Une dernière semaine de juillet entre pluie et éclaircies

Le temps restera variable cette semaine avec une alternance entre pluie et éclaircies, annonce l’Institut royal météorologique (IRM) dans son bulletin météo de la mi-journée. A partir du week-end prochain, les prévisions sont toutefois plus optimistes lire plus

Belga

24 juillet 2017 "Dunkerque" débarque en tête du box office nord-américain

« Dunkerque », l’épopée de l’évacuation de 400.000 soldats britanniques pendant la Seconde guerre mondiale, a débarqué directement en tête du box office nord-américain, avec 50,5 millions de dollars pour son premier week-end, selon des chiffres provisoir lire plus

Belga

24 juillet 2017 L'ambassadeur iranien restera à son poste à Koweït en dépit d'une brouille

L’Iran a fait part lundi de ses regrets après la décision koweïtienne d’expulser des diplomates iraniens, affirmant toutefois que son ambassadeur à Koweït restera à son poste. Le Koweït a annoncé jeudi l’expulsion de diplomates iraniens et la fermetu lire plus

Belga

24 juillet 2017 Le nageur Michael Phelps a perdu son duel contre un requin

Le phénomène de la natation Michael Phelps a trouvé plus fort que lui: le nageur aux 23 titres et aux 28 médailles olympiques s’est incliné dans son duel face à un requin blanc dans une émission de la chaîne de télévision Discovery lire plus

Belga

24 juillet 2017 Julie Vanloo, la meneuse des Belgian Cats, rejoint Istanbul Universitesi

Julie Vanloo, la meneuse de l’équipe nationale, jouera à Istanbul Universitesi en Turquie la saison prochaine, a annoncé l’entourage de la jeune Ostendaise, 24 ans, lundi. Médaillée de bronze avec la Belgique à l’Euro de basket féminin à Prague lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/