JO 2016 – "C'était comme nager dans une mer agitée"

Pieter Timmers a grandement participé à la qualification pour la finale du 4×100 m nage libre en tant que dernier relayeur. Après une véritable remontée, il a fini cinquième en 47:59. Avec un temps de 3:14:16, les Belges finissent 7e des séries et sont qualifiés pour la finale qui se tiendra dans la nuit de dimanche à lundi heure belge.
Le relais avait pourtant assez mal débuté, avec une pâle prestation de Dieter Dekoninck. Avec un temps de 49:9 pour Dekoninck, « les choses étaient d’emblée plus compliquées », estime Timmers.
Pieter Timmers a tout donné pour emmener l’équipe en finale. « Les premiers mètres, c’était comme nager dans une mer agitée. C’était presque de la survie, ‘foncer’ pour se rapprocher. Après 25 mètres, j’ai commencé à être mieux (…) Heureusement après, ça a été plus rapide. »
Concernant la finale, Timmers reste modeste. « Je ne pense pas que nous pourrons faire mieux (…) Nous pouvons être satisfaits d’être en finale. Pour la suite on verra bien, on va profiter. »
Même son de cloche auprès de Jasper Aerents, deuxième du relais. « La finale était notre objectif, c’est super. Maintenant nous allons essayer d’en profiter. Tout ce qui vient après est du bonus. Notre temps (3:14:16) est bon. Pour Dieter, c’est peut-être un peu décevant, mais heureusement on a pu rattraper le temps. » Quand dans un relais, un membre est un peu en dessous, les autres doivent compenser, a-t-il estimé.
Les deux nageurs pensent que Dekoninck cèdera sa place à Emmanuel Vanluchene pour la finale. « Mais Dieter pourra encore se rattraper sur le 4×200 », commente Aerents.

Partager l'article

07 août 2016 - 22h00