Jake Gyllenhaal et Ryan Reynolds s'accrochent à la vie dans "Life"

Huit décennies après que « Flash Gordon » eut découvert que les extra-terrestres n’ont pas forcément à coeur de défendre les intérêts de l’humanité, cette dernière est une nouvelle fois menacée de destruction par des forces venues d’ailleurs dans « Life: Origine inconnue ». De la saga de 1936 réalisée par Frederick Stephani à celle d' »Alien » en passant par « Independence Day », les héros de plus de 500 films sur des invasions spatiales ont trouvé des manières plus créatives les unes que les autres de mourir.

Dans « Life », grosse production claustrophobe, une équipe sur la Station spatiale internationale joue au chat et à la souris avec des forces à évolution rapide qui menacent la vie sur terre après avoir exterminé celle sur Mars.

Situé dans un futur proche, ce thriller de science-fiction de Daniel Espinosa, mené par Jake Gyllenhaal et Ryan Reynolds, sort vendredi aux Etats-Unis puis le 19 avril en France.

« Le script, par son rythme, était féroce et terrifiant. (…) Je me suis senti anxieux, ce qui était bon signe », a raconté Jake Gyllenhaal, 36 ans, en tournée promotionnelle à New York.
Le film réunit à nouveau Ryan Reynolds avec les scénaristes de « Deadpool », Rhett Reese et Paul Wernick, bien que ce film à suspense soit pauvre en humour grinçant comme le film de superhéros décalé sorti l’an dernier, dont Reynolds tenait la vedette.

Partager l'article

24 mars 2017 - 08h00