facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Ivanka Trump reconnait que certaines déclarations de son père la mettent mal à l'aise

La fille de Donald Trump, Ivanka Trump a reconnu à demi-mot mercredi que son père avait fait des déclarations qui la mettaient mal à l’aise, tout en soulignant qu’il était « toujours à l’écoute » et « un vrai meneur d’hommes ». Alors que le candidat républicain à la Maison Blanche est en perte de vitesse dans les sondages depuis 10 jours après une série d’accusations d’agressions sexuelles, Ivanka Trump, 34 ans, vice-présidente de la Trump Organization, a donné à la chaîne MSNBC une interview dans laquelle elle n’aborde le sujet qu’avec des pincettes, et assure garder ses distances avec la campagne.
« Quand des choses se produisent durant la campagne qui nous mettent mal à l’aise comme famille, des choses qui sont dites qui sont soit des déformations soit des interprétations fausses, qui ne collent pas avec son intention, comme une déclaration qu’il pourrait faire, on en parle, on a un dialogue très ouvert (…) et il est toujours prêt à écouter », a déclaré Ivanka Trump dans cet entretien.
Cette femme d’affaires, ancien mannequin et diplômée de la prestigieuse université de Wharton, a souligné aussi avoir « ses propres opinions » et son père « les siennes », et qu’elle ne lui en parle « qu’en privé ».
Elle a également indiqué s’efforcer de « maintenir une séparation complète » entre la campagne électorale et ses affaires – en plus de la Trump Organisation, elle a créé sa propre marque de vêtements Ivanka Trump.
Alors que certaines sociétés appartenant à Donald Trump subissent le contre-coup du scandale provoqué par la vidéo où il se vante de toucher des femmes sans leur consentement, elle reconnaît que « vivre sa vie, vu l’intensité et les projecteurs permanents (sur la campagne), est difficile ».
Et tandis que ses frères et son mari sont très actifs dans la campagne du candidat républicain, elle souligne que son rôle à elle est mineur.
« Je ne m’exprime pas sur les questions de politique sauf lorsqu’il s’agit de garde d’enfants et de défendre les femmes (…) car c’est au coeur de ma mission personnelle et professionnelle depuis des années », fait valoir cette mère de trois jeunes enfants.
« Je ne suis pas le cerveau de la campagne comme certains aiment à le dire et j’ai toujours été honnête sur ce point ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 avril 2017 Manifestation anti-Trump à Londres pour les 100 jours de sa présidence

Cent personnes symboliquement déguisées en Statue de la liberté se sont rassemblées jeudi devant l’ambassade des Etats-Unis à Londres pour dénoncer la présidence de Donald Trump, qui s’apprête à fêter, samedi, ses 100 premiers jours lire plus

Belga

27 avril 2017 Gouvernance en Wallonie: "ça va dans le bon sens, mais que de temps perdu ! "

« Que de temps perdu depuis le discours d’Elio Di Rupo sur les parvenus », a réagi jeudi le chef de groupe MR au parlement wallon, Pierre-Yves Jeholet, à propos des mesures d’éthique et de gouvernance annoncées par le gouvernement wallon, et qui à ses yeux « vont dans lire plus

Belga

27 avril 2017 Les Galeries Royales Saint-Hubert s'offrent un nouvel éclairage pour leurs 170 ans

Les Galeries Royales Saint-Hubert, inaugurées en 1847, poursuivent leur cure de jouvence et bénéficient désormais d’un nouvel éclairage intérieur plus économique et plus écologique (LED). Afin de marquer l’événement, les Galeries lire plus

Belga

27 avril 2017 Licence des services postaux – Alexander De Croo tiendra compte des remarques de la Commission européenne

Le ministre en charge de la Poste, Alexander De Croo (Open Vld), travaille actuellement à l’élaboration d’une nouvelle loi concernant les services postaux. « Les textes sont en préparation. Nous tiendrons compte des remarques de la Commission européenne », a-t-il indiqu lire plus

Belga

27 avril 2017 Liban Moustapha Hassan, énucléé à Ixelles, dénonce un crime politique

Liban Moustapha Hassan, l’opposant djiboutien qui a été énucléé le 6 novembre 2016 à Ixelles, a dénoncé jeudi le « crime politique » perpétré par un autre parti d’opposition dont il a été victime. Son avocat Georges-He lire plus

Belga

27 avril 2017 Abattage sans étourdissement – La commission du parlement wallon aura la possibilité de voter le 5 mai

La commission de l’Environnement du parlement wallon aura la possibilité de voter le vendredi 5 mai prochain sur la proposition de décret interdisant l’abattage d’animaux sans étourdissement préalable, moyennant certaines modalités pour l’abattage rituel, a-t-on ap lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/