Israël: avant d'être interrogé par la police, Netanyahu se défend de toute malversation

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, soupçonné d’avoir reçu des “cadeaux illégaux” d’hommes d’affaires, s’est défendu lundi de toute malversation quelques heures avant son interrogatoire prévu par la police. “Je vous l’ai dit et je le répète: il n’y aura rien parce qu’il n’y a rien”, a déclaré M. Netanyahu lors de l’ouverture à la Knesset (Parlement) d’une réunion de son parti de droite, le Likoud. “Nous entendons les informations (qui circulent) dans les médias. Nous voyons (…) l’atmosphère et l’esprit festif dans les studios de télévision et les couloirs de l’opposition”, a-t-il ajouté dans une vidéo mise en ligne sur sa page Facebook.

“Je veux leur dire d’attendre pour les festivités. Ne vous précipitez pas”, a-t-il poursuivi ironiquement. Selon les médias israéliens, la police doit interroger lundi M. Netanyahu à 19H00 locales (18H00 HB).

Des entrepreneurs israéliens et étrangers auraient offert au Premier ministre des cadeaux d’une valeur estimée à plusieurs dizaines de milliers de dollars ce qui pourrait, si ces faits étaient confirmés, lui valoir une inculpation pour “abus de confiance”, indiquent les médias. Ces derniers font également état d’un deuxième dossier qui pourrait porter sur des accusations plus graves de corruption, mais sans donner le moindre détail.

Partager l'article

02 janvier 2017 - 16h20