Israël:heurts lors de manifestations de juifs ultra-orthodoxes contre le service militaire

Des heurts ont opposé dans la nuit de mardi à mercredi des policiers israéliens à des centaines de juifs ultra-orthodoxes manifestant à travers le pays contre le service militaire, a indiqué un porte-parole de la police. Une cinquantaine de manifestants ont été arrêtés depuis mardi après-midi et au moins trois policiers ont été blessés par des jets de pierres, a dit le porte-parole, Micky Rosenfeld à l’AFP.

Dans le quartier ultra-orthodoxe de Méa Shéarim, à Jérusalem, des centaines d’émeutiers ont bloqué les rues, lancé des pierres sur la police et mis le feu aux poubelles, a rapporté la police.

Des affrontements ont également eu lieu à Beit Shemesh, à l’ouest de Jérusalem, à Bnei Brak, près de Tel-Aviv, et à Ashdod (sud), a indiqué Micky Rosenfeld.

Les manifestations ont apparemment été déclenchées par l’arrestation d’un jeune ultra-orthodoxe qui a refusé de se présenter à un poste de recrutement de l’armée pour s’inscrire au service militaire.

Le service militaire, de deux ans et huit mois pour les hommes et deux ans pour les femmes, est obligatoire en Israël, sauf exception comme pour les Arabes israéliens.

Partager l'article

08 février 2017 - 13h10