ISPPC à Charleroi – La fin de la suspension du directeur général de l'ISPPC plaidée en septembre

Le tribunal des référés a évoqué brièvement mercredi le cas du directeur général des hôpitaux de l’Intercommunale de santé publique du pays de Charleroi (ISPPC), Philippe Lejeune, suspendu de ses fonctions depuis fin mai. Ce dernier demande la fin de sa suspension. Il ne sera pas fixé avant plusieurs semaines. L’audience de mercredi a essentiellement servi à ébaucher un calendrier. L’avocat de Philippe Lejeune et celui de l’ISPPC devraient rendre leurs conclusions au cours des prochaines semaines. Les plaidoiries ont en revanche été programmées début septembre.
Fin mai, Philippe Lejeune, le directeur général de l’ISPPC, avait été suspendu provisoirement. Quelques jours plus tôt, un e-mail anonyme était parvenu aux membres du conseil d’administration. Il contenait des accusations à l’encontre de Philippe Lejeune, qui aurait utilisé illégalement les services de l’ISPPC à l’occasion d’un bal organisé dans le cadre de ses fonctions de bourgmestre de Merbes-le-Château. Plus largement, l’e-mail contenait également des accusations de corruption.

Partager l'article

05 juillet 2017 - 18h50