Irlande du Nord : échec des pourparlers selon le Sinn Fein

Les pourparlers en vue de la formation d’un nouveau gouvernement de coalition en Irlande du Nord n’ont pas abouti dimanche, a annoncé le parti nationaliste Sinn Fein, alors que Londres espère toujours sortir de l’impasse d’ici la date limite de lundi. « Aujourd’hui nous sommes arrivés en fin de course », a déclaré la dirigeante du Sinn Fein Michelle O’Neill. « Le processus des pourparlers est arrivé à son terme et le Sinn Fein ne fera pas de proposition demain pour la désignation du président ou de l’équipe gouvernementale », a-t-elle souligné.
Le Sinn Fein, qui représente les nationalistes catholiques irlandais, et les unionistes du DUP, favorables à l’union avec la Grande-Bretagne, ont jusqu’à lundi après-midi pour parvenir à un accord sur la formation d’un nouveau gouvernement.
Le gouvernement britannique s’est néanmoins déclaré déterminé à voir un « exécutif fonctionnel » être mis en place. « Même à ce stade j’appelle les partis politiques à travailler pour former un exécutif et à donner aux habitants le gouvernement décentralisé fort et stable auquel ils aspirent », a déclaré le ministre britannique pour l’Irlande du Nord, James Brokenshire.
La crise politique a été déclenchée après la démission du prédécesseur de Mme O’Neill, Martin McGuinness, à la suite de dissensions sur la gestion par la dirigeante du DUP et la Première ministre Arlene Foster d’un programme de subventions aux énergies renouvelables. M. McGuinness est mort mardi d’une maladie cardiaque.
Son départ avait entraîné l’organisation de nouvelles élections au parlement régional début mars. Les unionistes du DUP avaient terminé en tête, mais avec seulement un siège d’avance sur le Sinn Fein. A l’issue du scrutin, les deux partis avaient trois semaines pour former un nouveau gouvernement de coalition.

Partager l'article

26 mars 2017 - 22h15