Iran: la décision de Trump, "un cadeau aux extrémistes"

La décision du président américain Donald Trump d’interdire l’entrée des ressortissants de sept pays musulmans, dont l’Iran, est un « grand cadeau aux extrémistes », a affirmé dimanche le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif. Le décret du président américain « sera perçu dans l’histoire comme un grand cadeau aux extrémistes et à leurs protecteurs », a réagi M. Zarif dans un tweet.
M. Trump a signé vendredi un décret pour interdire pendant trois mois l’entrée aux Etats-Unis de ressortissants de sept pays musulmans: Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen. L’Iran a décidé samedi d’appliquer le principe de réciprocité après cette annonce.
M. Zarif a ajouté, dans un second tweet, que « cette discrimination collective aide les terroristes à recruter en creusant la fracture initiée par les démagogues extrémistes » alors que « la communauté internationale a besoin de dialogue et de coopération pour s’en prendre aux racines de la violence et de l’extrémisme », notamment au Moyen Orient.
L’Iran affirme être à la pointe du combat contre les groupes extrémistes comme le groupe Etat islamique (EI) et al-Qaïda, notamment en aidant les gouvernement syrien et irakien.
De son côté, le président du Parlement, Ali Larijani, a déclaré dimanche devant les députés que la décision de M. Trump illustrait « l’idiotie de la vision et du comportement » du gouvernement américain. « Cela montre qu’ils ont peur de leur propre ombre mais aussi leur caractère raciste et violent qui se cache derrière l’apparence trompeuse de défenseurs de la démocratie et des droits de l’Homme », a-t-il dit.
Par ailleurs, le ministère des Affaires étrangères a demandé « aux Iraniens de s’assurer qu’ils n’auront pas de problème pour entrer aux Etats-Unis ou dans les pays de transit pour s’y rendre » avant de prendre un vol, a rapporté l’agence officielle Irna. Environ un million d’Iraniens vivent aux Etats-Unis et des dizaines de milliers d’Iraniens s’y rendent chaque année, notamment pour voir leurs familles.

Partager l'article

29 janvier 2017 - 09h10