facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Irak: progression lente à Fallouja mais la victoire est proche

La progression des forces irakiennes à Fallouja est ralentie par le grand nombre d’engins piégés disséminés par les djihadistes, a indiqué mardi le commandement militaire tout en soulignant que la reprise de la ville était une question de jours. Appuyées par l’aviation de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis et par des forces paramilitaires, les troupes irakiennes ont lancé le 23 mai leur offensive pour reconquérir Fallouja située à 50 km à l’ouest de Bagdad et contrôlée par l’EI depuis janvier 2014.
Conduites par l’unité d’élite du contre-terrorisme (CTS), elles sont entrées le 30 mai dans Fallouja mais peinent à avancer vers le centre-ville, où sont bloqués quelque 50.000 civils qui manquent de nourriture et de médicaments.
« Les forces de sécurité avancent à partir du sud vers le centre de Fallouja, mais elles le font prudemment pour préserver la vie des civils », a déclaré le commandant de l’opération, le général Abdelwahab al-Saadi.
« Dans les prochains jours, nous déclarerons la libération de Fallouja » des mains des djihadistes, a-t-il ajouté.
Le commandement des opérations conjointes a reconnu que l’avancée des troupes avait été ralentie par le grand nombre d’engins explosifs placés par les djihadistes.
« Il y a des tunnels et entre 150 et 200 bombes sont désamorcées tous les 100 mètres », a-t-il dit . « Selon nos informations, l’EI a préparé des voitures piégées qu’il dissimule dans des habitations avec l’intention de les faire exploser » lorsque les troupes y entrent.
Les forces d’élite tentent depuis plusieurs jours d’entrer dans le centre-ville mais leur avancée est ralentie par la résistance des djihadistes et la présence des civils empêchés de fuir par l’EI.
Les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi dominées par les milices chiites qui opèrent à l’extérieur de Fallouja en appui aux forces irakiennes, ont averti qu’elles entreraient dans la ville si l’opération traînait.
Environ 20.000 personnes ont fui les secteurs périphériques de la ville mais peu de civils ont réussi à sortir du centre-ville, où l’EI les utiliserait comme des boucliers humains.
Des habitants qui cherchent à fuir vers les camps de déplacés installés au sud de la ville prennent de gros risques en tentant de traverser le fleuve de l’Euphrate.
Selon l’organisation International rescue committee (IRC), quatre personnes dont 3 enfants sont morts noyés dans le fleuve en tentant de fuir les combats ces derniers jours.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 mars 2017 Nicolas Lombaerts signe pour trois saisons au KV Ostende

Nicolas Lombaerts s’est lié pour trois saisons au KV Ostende. Agé de 32 ans le défenseur central international gaucher a été officiellement présenté vendredi à Durbuy, où sa future équipe prépare le play-off 1. Il en a prof lire plus

Belga

24 mars 2017 Le conducteur du véhicule suspect intercepté à Anvers placé sous mandat d'arrêt

Mohamed R. (39 ans), le ressortissant français qui a roulé à vive allure aux alentours du Meir à Anvers puis pris la fuite lorsque les militaires ont tenté de l’intercepter jeudi matin, a été placé sous mandat d’arrêt et inculpé du lire plus

Belga

24 mars 2017 Un week-end ensoleillé avec un vent parfois piquant

Le temps sera sec et ensoleillé vendredi et le week-end devrait également connaître un ciel clément. Le vent pourra toutefois procurer une légère sensation de refroidissement. Vendredi après-midi, le temps deviendra graduellement ensoleillé. Les lire plus

Belga

24 mars 2017 Eurovision: la Russie refuse une participation via satellite

La chaîne de télévision russe Pervyi Kanal a refusé jeudi l’offre de l’Eurovision de faire participer sa candidate via satellite au concours de chanson 2017, après que l’Ukraine, organisatrice, lui eut interdit l’entrée sur son territoire. « Nous trouvons lire plus

Belga

24 mars 2017 Le redémarrage de Tihange 1 reporté au 31 mai

Le redémarrage du réacteur nucléaire Tihange 1 a été reporté au 31 mai, indique Engie Electrabel vendredi dans un communiqué. L’engin est à l’arrêt depuis septembre et devait reprendre fin mars, mais l’Agence fédérale de con lire plus

Belga

24 mars 2017 Grogne chez KBC

Le bancassureur KBC compte ne pas prolonger une convention collective de travail (CCT) temporaire qui comprend une hausse du montant des chèques-repas de 7 à 8 euros. Les syndicats parlent « d’une gifle au visage du personnel ». La valeur des chèques-repas du personnel de KBC va b lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/