facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

ING: "Une décision difficile mais nécessaire" selon l'administrateur délégué

« C’était une décision extrêmement difficile car nous sommes conscients de son impact sur nos équipes mais elle était nécessaire pour assurer l’avenir de la banque », a affirmé Rik Vandenberghe, l’administrateur délégué d’ING Belgique, alors qu’ING a annoncé lundi matin, au cours d’un conseil d’entreprise extraordinaire, son intention de supprimer 3.500 équivalents temps plein (ETP) d’ici la fin de 2021. « J’ai mal dormi ces dernières nuits et mes premières pensées, aujourd’hui, vont vers les travailleurs d’ING », a poursuivi son responsable en assurant que le groupe « prendra ses responsabilités » pour engager avec les syndicats un dialogue « transparent et ouvert ». « Nous sommes et nous voulons rester une banque saine mais nous devons faire face à de très nombreux défis », dont des taux bas, une numérisation croissante, une concurrence toujours plus rude et un changement de comportement de la part des consommateurs, a encore expliqué Rik Vandenberghe.

« Dans ce contexte, nous avons dû réfléchir à comment faire face et développer un projet capable d’assurer la pérennisation de nos activités », a-t-il ajouté. A l’issue de plusieurs mois de réflexion, le groupe est finalement parvenu à un plan de transformation prévoyant, entre autres, « des économies d’échelle via une plate-forme intégrée unique entre la Belgique et les Pays-Bas ainsi qu’une nouvelle manière de travailler ». Concrètement, la banque entend supprimer, dans tous ses secteurs, 3.500 ETP d’ici la fin de 2021. Le nombre de licenciements secs, lui, atteindrait un maximum de 1.700.

« En tenant compte des 350 départs naturels déjà enregistrés en 2016 au sein d’ING Belgique, nous discutons, avec les syndicats, d’une réduction de 3.150 ETP », a précisé à ce sujet l’administrateur délégué. Quant au nombre d’agences, il serait réduit de près de la moitié, à 650 agences « plus grandes, avec davantage de personnel et des heures d’ouverture plus étendues ». Enfin, ING Belgique intégrera dans sa structure les activités de Record Bank, dont le nom disparaîtra. « L’objectif, c’est de rester visible dans la rue. Nous avons estimé à 650 le nombre d’agences nécessaires pour continuer à servir nos clients », a résumé Rik Vandenberghe selon qui, par ailleurs, « aucune autre intention de transformation n’est actuellement sur la table ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

29 mars 2017 Experts tués en RDC: l'ONU fera tout pour que justice soit rendue

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a confirmé mardi soir que les corps découverts en République démocratique du Congo (RDC) étaient bien ceux de deux experts de l’ONU, assurant que les Nations unies feraient « tout leur possible p lire plus

Belga

29 mars 2017 Totalement paralysé, il réussit à se servir de son bras grâce à des implants cérébraux

Près de dix ans après un accident de vélo, un Américain paralysé à partir des épaules peut à nouveau utiliser son bras et sa main droite pour boire ou manger, grâce à une nouvelle neuroprothèse saluée comme une « premi lire plus

Belga

29 mars 2017 L'aéroport londonien de Stansted bloqué par une manifestation anti-expulsions

La piste d’atterrissage de l’aéroport londonien de Stansted a été temporairement bloquée mardi soir en raison d’une manifestation visant, selon les organisateurs, à empêcher des expulsions vers le Nigeria. Huit vols ont été détourn lire plus

Belga

29 mars 2017 Quatre banques françaises et l'assureur AXA financent la colonisation israélienne

Les quatre premières banques françaises et l’assureur AXA financent la colonisation des Territoires palestiniens par Israël via leurs participations dans des banques et des entreprises israéliennes actives dans les colonies, affirme un rapport de la Fédération lire plus

Belga

29 mars 2017 Scandale d'eau contaminée à Flint: les tuyaux en plomb seront remplacés

Un juge fédéral a approuvé mardi un règlement qui oblige les autorités américaines à payer 97 millions de dollars dans un procès sur la contamination de l’eau potable dans la ville américaine de Flint, exigeant que tous les tuyaux de plo lire plus

Belga

29 mars 2017 USA: des condamnés à mort contestent leur exécution groupée

Des condamnés à mort dans l’Etat américain de l’Arkansas ont saisi la justice mardi pour contester l’avancement et le regroupement de leurs dates d’exécution sur une période de dix jours en avril. « Ce calendrier effréné imposé par l’Etat cause lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/