ING: Charles Michel plaide pour que "tout soit fait pour limiter les licenciements"

Le Premier ministre Charles Michel a eu un contact lundi matin avec la direction d’ING Belgium, lors duquel il a plaidé pour que « tout soit fait pour limiter les licenciements » et pour que la banque « assume ses responsabilités », notamment en matière d’accompagnement des travailleurs licenciés, a-t-il indiqué à l’issue d’un sommet du Benelux, organisé dans la localité luxembourgeoise de Schengen. « Mes premières pensées vont aux travailleurs d’ING et à leurs familles », a-t-il déclaré, avant d’estimer que la restructuration annoncée s’expliquait en partie par la révolution numérique à laquelle est confronté le secteur bancaire.

M. Michel souhaite que la procédure Renault permette de créer un espace pour un dialogue ouvert entre la banque et les syndicats, a-t-il ajouté. Le Premier ministre rencontrera, ce lundi à 16h00, des représentants syndicaux d’ING. Le ministre de l’Economie, Kris Peeters, ainsi que les ministres-présidents des Régions ont également été conviés à cette rencontre qui se tiendra au Lambermont.

Partager l'article

03 octobre 2016 - 13h15