facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Inde: 8 manifestants tués au Cachemire après la mort d'un chef rebelle

Huit manifestants ont été tués et plus de 200 blessés samedi lors de manifestations de milliers de personnes au Cachemire indien, en partie sous couvre-feu au lendemain de la mort du chef rebelle Burhan Wani, ont annoncé les autorités. Sept manifestants ont été tués par les forces gouvernementales dans une opération de « représailles » et un autre s’est noyé dans une rivière lors d’affrontements, a déclaré aux journalistes un responsable de la police de la région.
Une centaine de manifestants blessés par balles ont été hospitalisés, dont cinquante dans la capitale Srinagar, ont indiqué deux responsables des services de santé.
« Six d’entre eux sont dans un état critique », a indiqué un membre du personnel de l’hôpital de la ville d’Anantnat. Quelque 90 membres des forces gouvernementales ont également été blessés.
Les affrontements entre forces de l’ordre et manifestants, qui ont éclaté dans la nuit, se sont étendus lorsque ceux-ci, protestant contre la mort du chef islamique Burhan Wani tué vendredi par les forces gouvernementales, ont incendié des postes de police et jeté des pierres contre des militaires dans le sud de la région.
Burhan Wani, 22 ans, leader du groupe islamique Hizb-ul Mujahideen, a été tué ainsi que deux autres activistes rebelles lors d’un bref échange de tirs avec les forces gouvernementales dans le village de Kokernag (sud).
Wanin qui a rejoint les rangs des rebelles à l’âge de 15 ans, était considéré comme un héros par les locaux.
L’annonce de sa mort a provoqué la colère de ses partisans, et a donné lieu à des manifestations et affrontements dans la nuit de vendredi à samedi, tandis que les hauts-parleurs des mosquées diffusaient le slogan « Azedi » (Cachemire libéré de la loi indienne) dans la plupart des localités y compris dans la capitale Srinagar.
Des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux funérailles de Wani, clamant des slogans indépendantistes, et des rebelles présumés ont tiré des coups de feu en son honneur, selon les témoins.
Les autorités ont imposé un couvre-feu dans de larges parties du territoire, et coupé provisoirement les réseaux mobile et internet afin de prévenir des manifestations de grande ampleur.
Bravant le couvre-feu, des milliers de personnes se sont rassemblées et les forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes et tiré à balles réelles sur les manifestations à plusieurs endroits.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

30 mars 2017 USA: Trump appelle à combattre les élus ultra-conservateurs de son parti

Très remonté depuis l’échec cuisant de sa réforme du système de santé en raison de l’opposition des ultra-conservateurs républicains du « Freedom Caucus », Donald Trump a appelé jeudi à mener le combat contre ces derniers lors des é lire plus

Belga

30 mars 2017 Une quarantaine d'artistes au programme de la saison 2017-2018 des Jeunesses Musicales

La Fédération des Jeunesses Musicales Wallonie-Bruxelles a dévoilé jeudi à Bruxelles la quarantaine de projets musicaux tant belges qu’étrangers qui tourneront dans les écoles la saison prochaine, indique-t-elle dans un communiqué. Fidèl lire plus

Belga

30 mars 2017 L'UCL lance un site internet de vulgarisation scientifique

L’Université catholique de Louvain a mis en ligne jeudi « ScienceToday », un site internet dédié à la vulgarisation scientifique des recherches menées à l’UCL. L’idée est de diffuser le plus largement possible les avancées de la science et de rac lire plus

Belga

30 mars 2017 Bart De Wever et le potentiel attentat évité à Anvers – Jambon entend dissocier le rôle du bourgmestre de celui du chef de corps

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon a tenu jeudi à « dissocier le rôle du bourgmestre de celui du chef de corps » dans la gestion de la sécurité locale, en réponse à des questions de députés au sujet de la communication controversé lire plus

Belga

30 mars 2017 Le gouverneur désigné conciliateur dans le conflit des élections partielles à Vresse

Le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne, a officiellement désigné jeudi le gouverneur de la province de Namur, Denis Mathen, comme conciliateur dans le conflit lié aux élections partielles à Vresse-sur-Semois, a-t-on indiqué au cabinet d lire plus

Belga

30 mars 2017 Grace Jones, Lauryn Hill, Brian Wilson et Tom Jones à l'affiche du Montreux Jazz

Le Montreux Jazz fait fi des barrières entre les générations et les styles. Grace Jones, Pet Shop Boys, Lauryn Hill, Brian Wilson, Bryan Ferry, Solange et Tom Jones sont à l’affiche cette année, mais aussi LP, MØ, Usher & The Roots, Nicolas Jaar et Gucci lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/