Incendie au nord de Marseille: "conditions plus favorables", annoncent les pompiers

Le feu au nord de Marseille était « fixé » dans de nombreuses parties, grâce à des « conditions plus favorables » dans la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé le directeur départemental du Servie d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône, le colonel Gregory Allione. « Les conditions sont plus favorables car, malgré un vent toujours violent, l’humidité est de retour et les températures baissent », a-t-il déclaré à la presse.
Les pompiers ont revu leur dispositif car le feu est fixé dans de nombreuses parties, a-t-il indiqué. « Nous travaillons pour que chaque habitant des Bouches-du-Rhône soit protégé », a-t-il ajouté.
Le bilan d’hectares parcourus a été revu à la baisse, de 2.700 hectares à 2.260 hectares, par les pompiers. Après avoir provoqué l’évacuation des habitants de plusieurs quartiers de Vitrolles, à 30 km au nord de Marseille, le feu, parti de Rognac, continuait sa progression vers le Sud, en direction de Marseille. « Les foyers actifs sont sur les communes de Saint-Victoret, des Pennes-Mirabeau et Vitrolles », a précisé le Sdis 13 dans un communiqué.
Vers 21H30, les pompiers avaient auparavant affirmé dans un communiqué que la situation était « hors de contrôle » en raison d’un « feu extrêmement puissant, rapide, explosif qui continue à brûler tout sur son passage, même des maisons ».
Les transports aériens et routiers ont progressivement repris mercredi soir dans les Bouches-du-Rhône, après avoir été gravement perturbés.

Partager l'article

11 août 2016 - 01h40