Immigration: Trump défend sa politique de "bon sens", Trudeau poursuivra "l'ouverture"

Le président américain Donald Trump a défendu lundi sa politique migratoire qu’il a qualifiée de « bon sens », lors d’une conférence de presse avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau qui, lui, s’est engagé à poursuivre une politique « d’ouverture » envers les réfugiés. Après avoir salué les relations entre leurs deux pays, les dirigeants américain et canadien ont laissé filtrer leur divergence d’approche sur la question migratoire.
« Nous devons créer des frontières », a estimé le président républicain à la Maison Blanche. Certes, a-t-il poursuivi, « nous devons laisser entrer les personnes qui peuvent aimer notre pays » et « nous voulons avoir une grande et magnifique porte ouverte ». « Mais nous ne pouvons pas laisser les mauvaises personnes entrer » aux Etats-Unis, a expliqué le milliardaire. « Je ne laisserai pas ceci arriver sous mon administration. Les gens, les citoyens de notre pays veulent cela (…). C’est une posture de bon sens. » Un bon sens agrémenté d’une dose de « fermeté », a insisté Donald Trump.
Justin Trudeau a exposé une position différente. Le Canada, a rappelé le Premier ministre, est concentré sur la sécurité de ses citoyens. Mais, en parallèle, « nous poursuivons notre politique d’ouverture envers les réfugiés sans compromettre notre sécurité », a affirmé M. Trudeau, soulignant que son pays avait accueilli près de 40.000 réfugiés ces dernières années.
Le dirigeant libéral a toutefois refusé de commenter la politique américaine en la matière.

Partager l'article

13 février 2017 - 22h15