Ilse Heylen invitée in extremis aux Jeux, refuse d'y faire de la figuration

La judokate belge Ilse Heylen (-52 kg) a reçu mercredi soir un mail de sa fédération internationale, lui indiquant qu’elle pouvait, malgré tout, prendre part aux Jeux Olympiques de Rio qui débutent officiellement vendredi. Celle qui avait décroché le bronze en 2004 à Athènes en -52kg a toutefois dû se résoudre à refuser l’invitation, pour cause de timing serré et de manque de préparation adéquate. « La blessure de sa non-qualification a été brutalement rouverte », indique jeudi son coach et époux, Olivier Berghmans.

Agée de 39 ans, Heylen avait vécu une cruelle désillusion en mai dernier, en étant sortie au premier tour du GP d’Almaty, une élimination qui lui faisait manquer du même coup une place directe au classement qualificatif olympique. Elle avait indiqué dans la foulée que, ne pouvant pas disputer de 4es Jeux, ce qui était son rêve, elle allait mettre un terme à sa carrière.

« Pas à pas, Ilse avait digéré cette énorme déception, et nous avions entamé les préparatifs d’une grande fête d’adieu le 26 novembre, à Geraardsbergen », précise Olivier Berghmans. « Jusqu’à ce que, mercredi tard, une invitation nous arrive de tout de même partir au Brésil pour prendre part aux Jeux. Cela a rouvert la blessure. (…) Cela n’a aucun sens d’aller au Brésil. Ilse a arrêté de s’entraîner, et c’est impossible de retrouver son poids de compétition en 4 jours, et un vol de 12 heures n’est pas idéal. On ne va pas aux JO pour le show. Si tu y vas, tu dois être au top de ta forme. Après le bronze d’Athènes, la 7e place à Pékin et la 5e à Londres, une simple présence à Rio n’est pas une option ».

La fédération internationale de judo évoque dans son invitation un forfait tardif, sans préciser le nom de l’athlète concerné. Il pourrait s’agir de la Russe Natalia Kuziutina.

Partager l'article

04 août 2016 - 09h50