Hongrie: Orban traite les dirigeants de l'UE de "nihilistes"

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, connu pour son opposition à Bruxelles, a traité les dirigeants de l’UE de « nihilistes », dimanche, lors d’une réunion fermée avec les dirigeants de son parti. « Ce que nos adversaires représentent, c’est du pur nihilisme, qui n’a plus rien à voir avec les grands prédécesseurs libéraux », a-t-il dit selon le rapport d’un journal en ligne proche du gouvernement pestisracok.hu, invitée à la rencontre.
« Ce point de vue nihiliste a envahi les institutions du monde et de l’Union européenne », a-t-il ajouté, en mentionnant concrètement les responsables européens Jean-Claude Juncker, Guy Verhofstadt et Martin Schulz.
« Les nihilistes sont en minorité dans la société, certes, mais constituent depuis longtemps l’élite européenne », a-t-il expliqué.
Il a par contre félicité l’ancien président français Nicolas Sarkozy, qui avait levé sa voix contre le PC (Politically correct), en le traitant de « police de la pensée ».
M. Orban, en pleine campagne électorale avant le référendum du 2 octobre, qu’il a organisé sur la répartition des réfugiés dans l’UE, a aussi réitéré sa demande pour la création d’une armée de l’UE, qui devrait selon lui contrôler la Méditerranée, et faire « chavirer » les bateaux illégaux.
Il a toutefois ajouté que si des réfugiés se trouvait sur ces bateaux, il fallait les sauver et les renvoyer dans les camps en Libye.

Partager l'article

11 septembre 2016 - 21h05