Hong Kong: les activistes ont été libérés par la police

L’activiste Joshua Wong a été relâché par la police vendredi matin, près de 30 heures après avoir été interpellé pour avoir manifesté son opposition à l’influence politique grandissante de Pékin sur les affaires de Hong Kong, dont c’est le vingtième anniversaire de la rétrocession à la Chine. Le président Xi Jinping était arrivé jeudi dans l’ex-colonie britannique, pour marquer cet anniversaire.

Le jeune député Nathan Law, également une figure du mouvement pro-démocratie de 2014, a indiqué vendredi que tous les activistes ont été libérés. Il faisait partie des personnes arrêtées, avec Joshua Wong et 24 autres militants. Le groupe avait été interpellé pendant une manifestation organisée mercredi, à la veille de l’arrivée du président chinois.
Les protestataires, demandeurs d’une véritable démocratie, avaient entamé un sit-in autour d’un monument symbolisant le retour de Hong Kong dans le giron de Pékin. Ils estiment que la Chine ne respecte pas le traité de rétrocession, qui octroie à la ville des privilèges uniques par rapport au continent, comme la liberté d’expression, un système judiciaire indépendant ou encore une dose de suffrage universel dans la désignation de son organe législatif.
Xi Jinping effectue actuellement une visite de trois jours à Hong Kong, la première depuis son arrivée à la présidence en 2013.
Les activistes doivent se rendre au tribunal dans l’après-midi.

Partager l'article

30 juin 2017 - 06h30