Hollande "reconnaît la responsabilité" de la France dans "l'abandon des Harkis" d'Algérie

Le président François Hollande a « reconnu » dimanche « les responsabilités des gouvernements français dans l’abandon des Harkis », ces Algériens qui ont combattu avec l’armée française durant la guerre d’Algérie, lors d’une cérémonie officielle d’hommage à Paris. Après la fin de la guerre d’Algérie en 1962, 55.000 à 75.000 harkis, ont, selon les historiens, été abandonnés en Algérie et victimes de sanglantes représailles de la part des nationalistes. Seuls quelque 60.000 ont été admis en France où leur communauté est actuellement estimée à 500.000 personnes.

Partager l'article

25 septembre 2016 - 12h20