Grève à la prison de Louvain pour protester contre un manque d'effectifs

L’équipe de l’après-midi de la prison de Louvain central n’a pas pris son service, mardi à 14h, afin de protester contre un manque de personnel, selon une information de VTM confirmée par le syndicat socialiste CGSP-ACOD. Le personnel travaillera en service réduit jusqu’à une réunion entre direction et syndicats prévue jeudi. “Le manque de personnel est une conséquence des économies que subissent les prisons. C’est un problème qui dure depuis des mois”, regrette le délégué syndical Hans Lemmens. “Si tous les gardiens travaillaient à plein temps, il n’y aurait pas de problème, mais ils sont nombreux à opter pour les facilités offertes par le gouvernement en termes de travail à temps partiel.”
La prison de Louvain a la particularité de fonctionner selon un régime dit ouvert. Les détenus passent une grande partie de leur temps en groupe et peuvent circuler librement au sein de l’aile dans laquelle ils séjournent. Une méthode qui a de nombreux avantages dont une meilleure intégration des détenus dans la société et moins de récidivisme, selon M. Lemmens. “Dû au manque de personnel, certaines activités ont dû être supprimées, ce qui a un impact négatif sur les détenus et sur la sécurité.”
Selon le syndicaliste, cette tendance n’est pas seulement observée à Louvain.

Partager l'article

22 août 2017 - 22h05