Greg Van Avermaet n'éprouve aucun regret avec sa quatrième place

Mardi, au terme de la 10e étape, Greg Van Avermaet (BMC) n’a pas eu de difficulté à reconnaître la supériorité de ses adversaires Michael Matthews, Peter Sagan et Edvald Boasson Hagen. « Je suis ici pour montrer ma valeur », a déclaré le coureur belge après avoir passé la ligne d’arrivée en quatrième position. « Matthews était le plus rapide au sprint et Sagan le plus fort en course. Je n’avais pas suffisamment de force dans les jambes pour placer une attaque. Je peux vivre avec cette quatrième place car je n’avais pas les jambes pour gagner ». Van Avermaet a tenté d’anticiper le sprint en le lançant à 300 mètres de l’arrivée. « Je voulais surprendre de l’arrière car je savais que c’était compliqué de battre Sagan et Matthews au sprint », a expliqué notre compatriote une fois la ligne d’arrivée franchie. « J’ai bien tenté le coup, mais ils sont revenus sur la fin. J’ai joué et j’ai perdu. Ça ne me pose d’ailleurs aucun problème », a encore avoué l’ancien porteur du maillot jaune.
Van Avermaet aurait pourtant pu profiter de l’ultime difficulté du jour (la Côte de Saint-Ferréol) pour tenter quelque chose et semer ses partenaires d’échappée peu avant l’arrivée. « J’y ai certes pensé », ajoute le Belge de 31 ans. « Mais le tempo était beaucoup trop élevé. Je n’avais pas cette accélération dans les jambes pour faire la différence. C’est la 3e fois cette année que je fais partie de l’échappée et je suis moins frais qu’au début ».
Les coureurs d’Orica-BikeExchange ont parfaitement manoeuvré en multipliant les attaques dans le final grâce notamment à Daryl Impey. « Sagan était le plus fort, il a réagi à toutes les attaques », confie encore Van Avermaet. « Ce n’est pas une occasion manquée pour moi. J’ai déjà gagné cette année. », a-t-il conclu.

Partager l'article

12 juillet 2016 - 20h15