Giro – "Kruijswijk est le plus fort", admet Valverde

Alejandro Valverde (Movistar), vainqueur mardi de la 16e étape du Giro, a reconnu la supériorité du porteur du maillot rose, le Néerlandais Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo). “Il est le plus fort”, a estimé le coureur espagnol, qui a devancé Kruijswijk au sprint à l’arrivée de cette étape très intense à Andalo.
“On a tenté de l’isoler mais il s’est parfaitement défendu. A lui seul, il a eu la force de contrôler les attaques. Je pense qu’il gagnera le Giro s’il n’a pas un mauvais jour”.
Le Murcian s’est toutefois refusé à considérer la hiérarchie de la course figée à cinq jours de l’arrivée:
“Il reste deux étapes très dures. Nibali n’est pas loin et c’est un attaquant. Tout n’est pas dit dans ce Giro.”
Valverde a insisté sur la grande émotion éprouvée en franchissant la ligne lors de cette victoire, sa première dans le Tour d’Italie qu’il dispute pour la première fois de sa carrière.
“Je suis très content. J’avais en tête de gagner une étape et de monter sur le podium. C’est chose faite pour l’une et l’autre est en cours. Je voulais gagner pour remercier mes équipiers et le staff qui m’ont aidé à surmonter la journée de samedi”, a déclaré l’Espagnol, qui occupe la troisième place du classement à 3 min 23 sec du maillot rose et à 23 secondes du Colombien Esteban Chaves (2e).
Vainqueur pour la 7e fois de la saison, Valverde (36 ans) a répondu aussi sur ses difficultés rencontrées samedi dernier dans la grande étape des Dolomites à cause de l’altitude: “Je ne regarde pas en arrière, je préfère me tourner vers le futur. Les choses sont ce qu’elles sont.”
Il figure désormais, selon les statisticiens de la course, parmi les 84 coureurs qui ont gagné au moins une étape dans les trois grands tours (Giro, Tour de France, Vuelta).

Partager l'article

24 mai 2016 - 19h55