facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

GB: les dirigeants de banques pourront aller en prison s'ils provoquent leur faillite

Les dirigeants des banques britanniques pourront désormais aller en prison en cas d’erreur manifeste de leur part ayant conduit à la faillite de leur établissement, en vertu de nouvelles dispositions légales entrées en vigueur lundi. Ce dispositif entre dans le cadre d’une série de mesures destinées à rendre les banquiers directement responsables d’éventuels manquements, afin d’éviter les écarts de conduite qui avaient aggravé les déboires de la City de Londres durant la crise financière internationale de 2008-2009.
En vertu de ce texte, le dirigeant d’une banque ou d’un important établissement financier est désormais passible de sept ans de prison s’il est reconnu coupable d’avoir pris « une décision qui a provoqué la faillite de l’institution » ou « d’avoir eu conscience que le risque induit par la décision pouvait provoquer la faillite », a expliqué l’administration du Trésor dans un communiqué.
« Ce gouvernement a tiré les leçons du passé », a souligné le ministre britannique des Finances, George Osborne, dans le même communiqué.
Cette nouvelle disposition découle de l’adoption en décembre 2013 d’une épaisse loi de réforme bancaire, un texte discuté pendant trois ans qui figure parmi les principales mesures instaurées pour tirer les leçons de la crise financière.
Un pan réglementaire distinct découlant de cette loi est aussi entré en application lundi. Appelé « Hauts dirigeants et régime de certification », il vise à mieux distinguer la chaîne de responsabilités au sein des institutions financières de façon à pouvoir désigner le cas échéant les individus fautifs.
Sa version finale a toutefois été expurgée de l’une de ses principales dispositions, qui prévoyait le renversement de la charge de la preuve: dans sa version d’origine, un dirigeant mis en cause devait prouver qu’il avait tout fait pour empêcher les écarts de conduite de sa banque.
Le texte final publié par le Trésor lui a substitué un « devoir de responsabilité » imposé aux dirigeants des firmes financières, en vertu duquel ces derniers devront « prendre toutes mesures raisonnables pour éviter des infractions à la régulation ». Mais « il reviendra aux régulateurs de prouver que tel haut dirigeant n’a pas accompli son devoir à tel propos », a précisé le nouveau régime réglementaire.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 août 2017 Swissport: le personnel reprendra le travail mercredi matin au plus tôt

Le personnel du bagagiste Swissport reprendra le travail au plus tôt mercredi matin, a-t-on appris mardi. Le pré-accord conclu avec la direction a été présenté au personnel, mais les syndicats souhaitent également consulter l’équipe du matin afi lire plus

Belga

22 août 2017 Attentats en Catalogne – Deux suspects écroués, un troisième libre

Deux membres présumés de la cellule djihadiste responsable des attentats ayant fait 15 morts en Catalogne ont été placés en détention mardi et un troisième a été laissé libre sous contrôle judiciaire, a-t-on appris de source lire plus

Belga

22 août 2017 Publifin – Douze nouveaux administrateurs dans le CA de Finanpart

L’assemblée générale extraordinaire de Finanpart, filiale financière de Nethys, a acté mardi la démission des trois administrateurs issus du management de Nethys (Bénédicte Bayer, Gil Simon et Pol Heyse) puis l’installation de douze nouveaux ad lire plus

Belga

22 août 2017 Crise au Venezuela – Le président Maduro veut faire arrêter l'ex-procureure générale en fuite

Le Venezuela va émettre un mandat d’arrêt international contre l’ex-procureure générale Luisa Ortega, devenue une des principales opposantes au président Nicolas Maduro et qui a quitté mardi la Colombie pour le Brésil, a annoncé le chef de l’Eta lire plus

Belga

22 août 2017 Grève à la prison de Louvain pour protester contre un manque d'effectifs

L’équipe de l’après-midi de la prison de Louvain central n’a pas pris son service, mardi à 14h, afin de protester contre un manque de personnel, selon une information de VTM confirmée par le syndicat socialiste CGSP-ACOD. Le personnel travaillera en service réduit lire plus

Belga

22 août 2017 L'Iran dément une opération avec la Turquie contre les rebelles kurdes en Irak

Les Gardiens de la révolution en Iran ont nié mardi les dires de la Turquie selon lesquels les deux pays planifiaient une opération conjointe contre les rebelles kurdes en Irak. « Nous n’avons prévu aucune opération hors des frontières de l’Iran », a assur lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/