GB: la promesse d'un excédent budgétaire d'ici 2020 victime du Brexit

Le ministre britannique des Finances George Osborne a déclaré vendredi qu’il devrait vraisemblablement abandonner l’un de ses grands objectifs d’assainissement des finances publiques à cause du Brexit et qu’il n’était plus sûr de dégager un excédent budgétaire d’ici 2020. « Nous devons continuer à être fermes sur le déficit (budgétaire) mais nous devons être réalistes sur le fait de pouvoir dégager un excédent d’ici la fin de la décennie », a déclaré le chancelier de l’Échiquier dans un discours à Manchester.

Cet excédent budgétaire sur l’exercice 2019/20 était l’une de ses grandes promesses et devait couronner la politique d’austérité qu’il mène depuis des années.

Mais la donne a changé avec le vote en faveur d’une sortie de l’Union européenne, a expliqué ce fervent partisan du maintien dans l’UE durant la campagne pour le référendum.

« Comme attendu, le résultat du référendum devrait probablement conduire à un choc négatif significatif pour l’économie britannique », a souligné George Osborne dans son discours.

Il avait durant la campagne promis un « budget d’urgence » avec de nouvelles mesures d’austérité en cas de victoire du Brexit.

En début de semaine, il a estimé que le prochain gouvernement britannique devrait augmenter les impôts et tailler dans les dépenses.

Partager l'article

01 juillet 2016 - 14h45