Gaza: un Palestinien tué par des tirs israéliens

Un Palestinien a été tué et deux autres blessés mercredi avant l’aube par des tirs d’artillerie israélienne à Gaza, a-t-on appris de source palestinienne. Selon l’armée israélienne, les trois hommes se trouvaient dans la zone frontalière entre l’enclave palestinienne et le territoire israélien, où plusieurs échanges de feu ont eu lieu récemment.
“Youssef Abou Azra, 18 ans, a été tué et deux autres Palestiniens blessés par des tirs d’artillerie de l’occupant (israélien) à l’est de Rafah”, la grande ville du sud de la bande de Gaza, a indiqué Achraf al-Qodra, porte-parole du ministère de la Santé à Gaza.
Une porte-parole de l’armée israélienne a pour sa part affirmé à l’AFP que les soldats avaient repéré les trois hommes “près de la clôture de sécurité avant d’ouvrir le feu dans leur direction”, sans donner d’autre détail.
Plusieurs accrochages ont eu lieu ces dernières semaines entre Israël et la bande de Gaza, gouvernée depuis 10 ans par le mouvement islamiste palestinien Hamas, grand ennemi d’Israël.
Début mars, l’armée israélienne avait frappé deux positions du Hamas après des tirs essuyés plus tôt par des soldats menant des opérations de routine le long de la barrière de métal et de béton qui ferme hermétiquement les frontières israéliennes avec le territoire.
Quelques jours plus tôt, l’armée israélienne avait frappé des positions du Hamas ainsi qu’une base de la branche armée du Jihad islamique, autre force islamiste palestinienne, en réponse à un tir de roquette sur le sud d’Israël. Quatre Palestiniens avaient été légèrement blessés, selon les services de santé palestiniens. La roquette n’avait pas fait de victime en Israël.
Les tirs de projectiles sur Israël à partir de la bande de Gaza sont communément attribués à des groupes radicaux rivaux du Hamas. Mais Israël fait porter au Hamas la responsabilité de ce qui se passe dans l’enclave palestinienne et bombarde les bases de sa branche armée quasiment à chaque tir en direction de son territoire.
Israël et le Hamas observent un cessez-le-feu fragile depuis la fin de la guerre de 2014, la troisième depuis que le mouvement islamiste a pris le pouvoir dans le territoire en 2007.

Partager l'article

22 mars 2017 - 04h20