G-B: libération sous caution refusée au soldat qui a achevé un taliban

Un tribunal londonien a refusé mercredi d’accorder la libération sous caution à un soldat britannique, condamné à la perpétuité en 2013 pour avoir exécuté un taliban blessé en Afghanistan, un cas qui divise le Royaume-Uni. Le sergent Alexander Blackman, alias “Marine A” est en prison depuis trois ans pour avoir achevé à bout pourtant un insurgé taliban grièvement blessé dans l’attaque d’un hélicoptère Apache, le 15 septembre 2011 dans la province afghane du Helmand.
“Dépouille-toi de cette enveloppe mortelle, connard. T’en ferais autant”, avait déclamé ce Royal Marine de 42 ans, paraphrasant Shakespeare avant de faire feu, selon les images tournées par la caméra fixée sur le casque d’un autre soldat.
Le sergent s’est ensuite retourné vers ses hommes et leur a lancé: “Évidemment, ça reste entre nous les gars. Je viens de violer la Convention de Genève” sur le traitement des prisonniers de guerre.
Deux ans plus tard il a été condamné devant une cour martiale à la réclusion à perpétuité avec une période de sûreté de dix ans, ramenée à huit ans en 2014, devenant le premier soldat britannique à être convaincu de meurtre sur un champ de bataille depuis la Seconde Guerre mondiale.

Partager l'article

21 décembre 2016 - 18h20