Fusillade à Orlando – Tristesse et horreur: les premières pensées exprimées dans la classe politique belge

Plusieurs personnalités politiques belges ont commencé dimanche à exprimer, via les médias sociaux, leurs sentiments de tristesse, voire d’horreur à la suite de la fusillade qui a fait 50 morts, dimanche dans un club gay d’Orlando, en Floride (Etats-Unis). Disant « se joindre aux familles dans leur chagrin », le Premier ministre Charles Michel s’est dit « profondément attristé par la perte de tant de vies innocentes dans la fusillade d’Orlando ».
Le ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders s’est déclaré « profondément choqué par le massacre insensé d’Orlando ». « Mes pensées vont aux victimes, aux familles et à tous nos amis américains », a-t-il ajouté.
De son côté, le président du PS, Elio Di Rupo, s’est dit « horrifié par les événements survenus à Orlando » et a adressé tout son soutien aux victimes et sa sympathie à leurs proches.

Partager l'article

12 juin 2016 - 19h20