facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Fêtes de Wallonie – Magnette prêt à renforcer le droit pour prendre le contrôle du site, et à désobéir à l'UE

Le gouvernement wallon est prêt à renforcer le droit existant pour reprendre le contrôle du site de Gosselies de Caterpillar, a prévenu samedi le ministre-président Paul Magnette, dans son discours des Fêtes de Wallonie à Namur, en ajoutant qu’il était prêt aussi à désobéir à l’Europe pour relancer les investissements. A ses yeux, « ce que Caterpillar nous dit de l’état du monde, c’est que nous avons un besoin urgent de remettre l’homme et son développement au centre de toute chose, d’énoncer des règles, issues du débat démocratique, qui remettent le pouvoir de l’argent à sa juste place ».
Pour reprendre à terme le contrôle du site, « nous userons de tous les moyens de droit existant, et les renforcerons si nécessaire », a assuré M. Magnette (PS), sous-entendant la possibilité d’un décret en ce sens.
Il ne croit pas que la décision du géant américain remette en cause les stratégies développées depuis près de vingt ans par le gouvernement wallon et les partenaires sociaux – depuis dix ans via le Plan Marshall. Cette décision confirme au contraire « toute la justesse et l’impérieuse nécessité » de ce programme de redéploiement économique, dans lequel l’entreprise de Gosselies ne s’était pas inscrite.
A l’inverse, les entreprises impliquées dans les pôles de compétitivité du Plan Marshall ont connu, selon les évaluateurs externes, une croissance de 60% entre 2006 et 2014, bien au-delà des scénarios les plus optimistes, assure M. Magnette. Évoquant « l’union sacrée » affirmée par les gouvernements fédéral et wallon avec les syndicats de Caterpillar, le bourgmestre de Charleroi a dit vouloir croire que, « grâce à cette détermination partagée, il y aura un avant et un après Caterpillar ».
Dans cette optique, la Wallonie s’inscrira dans la stratégie coordonnée d’investissements publics avec le Fédéral, et préservera dans son budget des capacités d’investissement, « même si la Commission européenne ne nous en donne pas l’autorisation préalable », a prévenu Paul Magnette.
« C’est dans l’intérêt même de l’Union européenne que parfois il faut oser lui désobéir », a-t-il ajouté, en réclamant l’abandon de l’austérité « gravée dans l’airain du Pacte de stabilité ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 mars 2017 Euromillions Basket League – Le Brussels confirme et enfonce Liège

En match avancé de la 26e journée du championnat de basket, le Brussels s’est imposé 80-83 sur le parquet de Liège ce mercredi soir et conforte sa troisième place. En cas de victoire à Liège, le Brussels avait l’occasion de mettre la pression sur Anve lire plus

Belga

22 mars 2017 Proximus League – OHL laisse la porte ouverte à de nouveaux investisseurs

Lundi et mardi, Oud-Heverlee Louvain a rencontré une délégation d’investisseurs chinois qui avait conclu un accord de principe sur la vente du club en janvier dernier. Mais cette délégation a quitté le pays mardi matin « car le conseil communal a annul lire plus

Belga

22 mars 2017 Agression à Westminster – Pas d'impact sur la sécurité en Belgique, maintien du niveau de menace

L’attaque terroriste qui a fait quatre morts et plusieurs blessés à Londres mercredi semble n’avoir aucun lien immédiat qui pourrait avoir un impact sur la situation sécuritaire en Belgique, a indiqué Peter Mertens, porte-parole du centre de crise des Affaires Int lire plus

Belga

22 mars 2017 L'influence du salafisme dans les mosquées – La question est celle de la manière dont on aide les croyants à s'organiser – Y. Mayeur

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) plaide pour des mosquées soutenues et contrôlées par les autorités publiques. « La question n’est pas celle de l’influence salafiste ou pas, mais de la manière dont on reconnaît et aide les croyants de ce lire plus

Belga

22 mars 2017 Chili: les bourreaux des derniers disparus de la dictature condamnés

La Cour suprême du Chili a condamné mercredi 33 ex-agents de la dictature d’Augusto Pinochet pour les disparitions de cinq opposants en 1987, les dernières de ce régime militaire (1973-1990). Les victimes, Julian Peña, Alejandro Pinochet (sans lien de famille avec l lire plus

Belga

22 mars 2017 Ecoutes: Trump se dit conforté par les propos d'un élu républicain

Donald Trump, dans la tourmente pour avoir accusé sans éléments tangibles Barack Obama de l’avoir placé sur écoute, s’est dit mercredi conforté par les déclarations d’un élu républicain sur de possibles opérations de surveillance lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/