Fête du Travail – Le sp.a veut s'engager sur une "nouvelle garantie sociale"

Le sp.a fait grand cas d’une « nouvelle garantie sociale » qui doit protéger les plus fragiles en cas de difficulté, a déclaré le président du parti John Crombez à l’occasion de son discours de veille du 1er mai. « Nous nous engageons complétement pour une société dans laquelle aider son prochain n’est pas suspect. » Le président des socialistes flamands estime que nous sommes aujourd’hui dans le temps de la « nouvelle vulnérabilité » où même les personnes contribuant à la vie en communauté ont le risque d’être mis sur la touche. « C’est ce qui arrive quand les choix effectués visent toujours les mêmes. C’est ce qui arrive quand vous démontez la sécurité sociale pierre par pierre. »
Le sp.a entend réunir tous les Flamands autour d’une « nouvelle garantie sociale ». « Avec des accords clairs et fixes. Pas seulement pour ce que l’on exige des gens, mais aussi pour leurs droits », a-t-il déclaré depuis la salle gantoise du Vooruit.
Le président de la FGTB Rudy De Leeuw a également pris la parole. Il s’en est pris au gouvernement Michel, qu’il a qualifié de « danger » et accusé de s’attaquer « aux fondements de la sécurité sociale » avec le saut d’index, la modération salariale ou encore la flexibilité imposé aux travailleurs. Selon M. De Leeuw, la sécurité sociale est devenue « la vache à lait » de l’exécutif fédéral.

Partager l'article

30 avril 2017 - 08h55