Frappes américaines en Syrie – La réponse russe à la frappe américaine en Syrie "très décevante", selon Tillerson

La réponse de la Russie à la frappe punitive menée vendredi (jeudi aux Etats-Unis) par les Etats-Unis en Syrie, contre le régime du président Bachar al-Assad à la suite de son usage présumé d’armes chimiques quelques jours plus tôt, “est très décevante”, a affirmé vendredi le secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson. Son collègue, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a pour sa part annoncé que ses services préparaient de nouvelles sanctions économiques contre la Syrie. “Nous allons annoncer des sanctions supplémentaires contre la Syrie dans le cadre de nos efforts pour empêcher ce genre d’activité et pour souligner à quel point c’est important à nos yeux”, à dit M. Mnuchin, estimant que ces sanctions auront pour effet d'”empêcher les gens de faire des affaires” avec les Syriens.
Précédemment, l’ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Nikki Haley, avait défendu au Conseil de sécurité l’initiative militaire américaine, la première attaque directe des forces US contre le régime de Damas en 6 ans de guerre. “Les Etats-Unis ont pris une décision très mesurée la nuit dernière”, a-t-elle assuré, répétant que la base visée était celle qui avait servi à l’attaque chimique présumée perpétrée mardi à Khan Cheikhoun.
Le représentant de la Russie à l’ONU, Vladimir Safronkov, a estimé durant la même réunion que la frappe américaine constituait une “violation flagrante de la loi internationale”, car “les Etats-Unis ont attaqué le territoire souverain de la Syrie”.
Malgré les tensions, la visite prévue la semaine prochaine du secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson à Moscou ne semble pas avoir été annulée pour le moment.

Partager l'article

08 avril 2017 - 00h05