France: une campagne contre le sexisme parrainée par la compagne de Hollande, Julie Gayet

« Sexisme pas notre genre !  » : le gouvernement français a donné jeudi le coup d’envoi d’une campagne de sensibilisation contre le sexisme ordinaire, parrainée par l’actrice et productrice Julie Gayet, la discrète compagne du président François Hollande. Mise à l’écart de décisions importantes, propos paternalistes, culpabilisation… Selon un sondage commandé par le ministère français des Droits des femmes, 40% des femmes interrogées disent avoir un jour été victimes soit d’une humiliation, soit d’une injustice liée à leur sexe.
Une femme sur deux déclare également avoir changé sa façon de s’habiller pour éviter une remarque sexiste, selon la ministre Laurence Rossignol.
« Le sexisme se manifeste de multiples façons, de la plus anodine en apparence à la plus dramatique, de la +simple+ remarque aux violences les plus graves », a-t-elle souligné mercredi en Conseil de ministres.
En France, seule une femme dirige une entreprise cotée sur l’indice boursier vedette CAC 40 et les femmes gagnent en moyenne 19% de moins que les hommes (9% de moins à poste égal).
Une inégalité hommes-femmes qui choque la comédienne Julie Gayet, l’une des marraines de la campagne qui a commencé jeudi.
« Je veux que mes garçons fassent la même chose que moi: ils débarrassent la table, apprennent à cuisiner… », a confié au journal Le Parisien cette mère de deux fils, compagne dans l’ombre du locataire de l’Elysée.
La liaison de cette actrice de 44 ans avec François Hollande, 62 ans, a été révélée au grand jour par la presse people en janvier 2014, entraînant un fracassante rupture entre le président et l’ex-première dame française, la Française Valérie Trierweiler.
Très discret sur sa vie privée, le président Hollande n’a jamais été marié, y compris avec l’actuelle ministre de l’Environnement Ségolène Royal, la mère de ses quatre enfants.

Partager l'article

08 septembre 2016 - 22h10