facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

France: Sarkozy sur la défensive, Juppé arbitre du premier débat de la primaire à droite

L’ancien président français Nicolas Sarkozy est apparu sur la défensive face aux flèches décochées par les autres candidats à la primaire de droite, lors de leur premier débat jeudi où le favori Alain Juppé s’est contenté de déployer son programme. L’enjeu de cette primaire est majeur: au vu du marasme à gauche, son vainqueur a toutes les chances, selon les sondages, de remporter le deuxième tour de la présidentielle en mai face à la candidate du parti d’extrême droite Marine Le Pen.
Ce débat télévisé a oscillé entre accusations à fleuret moucheté, où les candidats se sont parfois tutoyés, et chiffres et propositions dégainés à la chaîne par les sept candidats, six hommes et une femme.
L’ex-président Sarkozy (2007-2012), en position de challenger, a été la cible principale des outsiders qui ont relativement ménagé le chouchou des sondages, Alain Juppé.
Ils ont ainsi brocardé le thème de l’identité, central dans la campagne très droitière de Nicolas Sarkozy, jugeant qu’il ne s’agissait pas d’une priorité pour les Français.
Un sondage indiquait avant le débat que les Français attendaient les candidats d’abord sur le chômage, qui touche 10% de la population, puis sur la lutte contre le terrorisme après les multiples attentats djihadistes depuis 2015 (238 morts), et l’immigration, très loin devant l’identité (4%).
Fidèle à sa ligne, dans l’espoir de récupérer une partie des voix de l’extrême droite, Nicolas Sarkozy a de nouveau évoqué le « problème de l’islam politique » et le « déclassement de la France ».
A l’inverse, Alain Juppé, qui fait la course grâce aux voix de la droite modérée et du centre, s’est voulu le chantre de « l’espérance », convaincu que « la France redeviendrait un grand pays où il fait bon vivre ».
Abordant ses déboires judiciaires, Nicolas Sarkozy a assuré qu’il était blanc comme neige : « Mon casier judiciaire, après 37 ans de vie politique, est vierge », a-t-il souligné. L’ancien président est inculpé dans deux affaires distinctes qui empoisonnent sa campagne.
Son principal rival, Alain Juppé, a pour sa part assumé une condamnation, en 2004, à un an d’inéligibilité dans une affaire d’emplois fictifs. Si les Français « estiment que ma faute me disqualifie, ils ne m’éliront pas », a-t-il dit.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

23 février 2017 Nouvelle arrivée à Kaboul d'Afghans expulsés d'Allemagne

Un groupe de dix-huit réfugiés afghans expulsés d’Allemagne est arrivé jeudi à Kaboul, au lendemain de l’adoption par le gouvernement allemand d’un projet de loi visant à accélérer les expulsions, ont indiqué des responsables. Les dix-hu lire plus

Belga

23 février 2017 Fraude : l'héritière de Nina Ricci fixée sur son sort vendredi

Condamnée en première instance à un an de prison ferme et un million d’euros d’amende, l’héritière de la maison de couture Nina Ricci saura vendredi le sort que lui réserve la cour d’appel de Paris pour avoir dissimulé des millions au fisc fran lire plus

Belga

23 février 2017 Assises de Liège – La perpétuité requise contre Amédeo Troiano, la défense a refusé de plaider

L’avocat général Pascale Schils a requis jeudi matin devant la cour d’assises de Liège la peine de réclusion criminelle à perpétuité contre Amédeo Troiano, reconnu coupable mercredi soir de l’assassinat de Benoît Philippens et des meurtre lire plus

Belga

23 février 2017 César 2017 – Présence belge une nouvelle fois assurée aux César

La Belgique sera à nouveau bien représentée lors de la 42e cérémonie des Césars qui se déroulera vendredi à la salle Pleyel, à Paris. La présence belge sera notamment assurée par la coproduction d’Entre Chien et Loup « Elle » lire plus

Belga

23 février 2017 Nuisances des avions – Début de réunion dite technique pour trouver une méthode et retrouver de la sérénité

Le Premier ministre, le ministre fédéral de la Mobilité, les ministre-présidents des entités régionales et plusieurs ministres régionaux sont réunis jeudi matin depuis huit heures à la résidence du Premier ministre pour tenter de lire plus

Belga

23 février 2017 Pakistan: attentat à la bombe à Lahore, au moins cinq morts

Au moins cinq personnes ont été tuées et 15 blessées par l’explosion d’une bombe dans un quartier huppé de la capitale culturelle pakistanaise Lahore, ont indiqué la police et les secours jeudi. « Il s’agit d’un attentat à la bombe », a déclar lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/