facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

France: l'ex-trader Kerviel doit-il rembourser la Société générale? Réponse vendredi

La justice française dira vendredi, en appel, si l’ancien trader Jérôme Kerviel doit rembourser l’intégralité des 4,9 milliards d’euros de pertes causées à la Société générale, une partie de cette somme abyssale ou rien du tout. Jérôme Kerviel, 39 ans, a été condamné au pénal à 5 ans de prison, dont trois ferme, pour des manœuvres boursières frauduleuses ayant causé, en 2008, 4,9 milliards de pertes à son employeur de l’époque.
Au civil, il avait d’abord été condamné à rembourser intégralement ces pertes vertigineuses mais cette décision avait été annulée. En juin, il a comparu en appel devant un tribunal de Versailles qui doit rendre sa décision vendredi.
A l’issue de l’audience, l’accusation avait estimé que la Société générale n’avait « pris aucune mesure pour se prémunir (…) du risque du +trader-voyou+ » et requis de rejeter sa demande de « compensation intégrale de ses pertes ».
Escroc pour les uns, bouc-émissaire pour d’autres, l’ancien trader a toujours affirmé que la Société Générale connaissait ses paris risqués sur les marchés. La banque a toujours estimé qu’il était le seul responsable.
Elle avait souligné le 17 juin avoir « toujours reconnu les faiblesses et négligences de (ses) systèmes de contrôle ». « Mais ce sont les agissements frauduleux de Jérôme Kerviel qui les ont mis en échec », avait-elle martelé.
Si la cour d’appel suivait les réquisitions, il ne s’agirait pas seulement d’une retentissante défaite symbolique pour la banque, qui de toute façon ne pouvait espérer que Jérôme Kerviel lui verse la somme astronomique de 4,9 milliards d’euros.
L’enjeu est aussi fiscal: la Société Générale pourrait voir remise en cause une ristourne de 2,2 milliards d’euros accordée par l’Etat français au titre d’un régime accordé aux entreprises victimes de fraude.
Jérôme Kerviel, brièvement incarcéré après son inculpation en février 2008, n’est plus sous bracelet électronique depuis juin 2015.
Il a connu en juin un premier succès judiciaire après huit ans de procédures: l’instance chargée de trancher les conflits du travail a condamné son ex-employeur à lui payer 455.000 euros pour licenciement « sans cause réelle ni sérieuse » et dans des conditions « vexatoires ». La banque a fait appel.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

30 mai 2017 Accord européen pour installer des milliers de hotspots internet gratuits d'ici 2020

Les instances européennes ont dégagé un accord pour installer des milliers de points d’accès gratuit à l’internet sans fil (hotspots) dans les centres-villes de l’Union européenne d’ici 2020, a annoncé la Commission européenne lundi soir. Le no lire plus

Belga

30 mai 2017 Irak: une dizaine de morts dans un attentat à la voiture piégée à Bagdad

Un attentat à la voiture piégée a fait au moins 10 morts lundi soir à Bagdad, la capitale irakienne. La voiture a explosé devant un populaire commerce de glacier, alors que les habitants brisaient le jeûne du ramadan en fin de journée. Selon les m lire plus

Belga

30 mai 2017 Ivo van Hove et Anna Cervinka apportent une touche belge au palmarès des Molières

Le Belge Ivo van Hove a vu la pièce « Les Damnés » décrocher trois Molières lundi soir lors de la plus importante cérémonie de remise de prix du théâtre français. Le Flamand, natif de la province d’Anvers, a mis en scène cette pi lire plus

Belga

30 mai 2017 La Corée du Nord évoque un essai réussi

La Corée du Nord a confirmé mardi qu’elle avait procédé la veille, « avec succès », à un tir de missile balistique, a rapporté l’agence officielle KCNA. Selon la même communication, le projectile n’a parcouru que la moitié de la distance do lire plus

Belga

30 mai 2017 Conflit en Syrie – Quatorze civils tués par un bombardement du groupe EI dans l'est de la Syrie

Quatorze civils ont trouvé la mort lundi soir dans un bombardement du groupe Etat islamique (EI) sur une zone contrôlée par le régime à Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Trois enfants figurent pa lire plus

Belga

30 mai 2017 Rencontre Macron-Poutine: "On partage des désaccords mais au moins, on les a évoqués"

Le président français Emmanuel Macron et son homologue russe Vladimir Poutine se sont montrés directs pour leur premier échange, lundi au château de Versailles, évoquant sans se faire de concession, la Syrie, les droits de l’Homme ou les médias russes. lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/